Le basketteur Kyrie Irving a offert une maison à la famille de George Floyd, cet homme afro-américain de 46 ans assassiné en mai lors d’un contrôle de police très violent.

Le 25 mai 2020, George Floyd était assassiné à Minneapolis alors qu’il faisait l’objet d’un contrôle de police mené par l’officier Derek Chauvin, principale responsable de ce drame. Une bavure policière qui avait provoqué le soulèvement d’une partie importante des Etats-Unis tout en engendrant une immense vague de contestation initiée par le mouvement Black Lives Matter. Dans ce contexte, bon nombre de personnalités reconnues de tous les milieux ont tenté d’apporter leur pierre à l’édifice, à l’instar de l’ancien joueur NBA Stephen Jackson. Ce dernier, qui était très proche du défunt, s’est largement investi après cette affaire afin de défendre la population noire face à la brutalité policière qui sévit aux 4 coins du pays. En outre, il s’est engagé à participer à l’éducation de Gianna, fille de George Floyd. A l’occasion d’un épisode du podcast The Rematch d’Etan Thomas, l’ancien basketteur est revenu sur cette promesse : “Je continue à faire ce que j’ai dit que j’allais faire ; j’ai dit que j’allais être le gardien de mon frère et prendre soin de sa fille et faire en sorte que les prochains jours soient ses meilleurs jours”.

À LIRE AUSSI: Le procès des policiers responsables de la mort de George Floyd reporté ?

Le cadeau de Kyrie Irving

Stephen Jackson a également dévoilé que de nombreuses personnalités l’avaient soutenu dans sa démarche de soutenir la famille Floyd, à l’instar de Kyrie Irving : Beaucoup de mes amis [m’ont aidé]. Kyrie Irving leur a acheté une maison. Le manager de Lil Wayne leur a acheté une Mercedes…”. Une initiative solidaire remarquable de la part d’Irving, qui a d’ailleurs récemment dû renoncer à plus de 800 000 dollars de son salaire suite à une infraction du protocole sanitaire lié à la Covid-19. Stephen Jackson a ensuite confié qu’il attendait impatiemment la fin de cette triste et douloureuse affaire : “Nous attendons juste que ce procès soit terminé, pour qu’elle n’ait pas à revivre cette situation et qu’elle puisse continuer à vivre sa vie.” Preuve que la solidarité reste de mise, même dans les pires moments…