Un journaliste américain travaillant notamment pour Fox Sports a révélé cette nuit que 6ix9ine était accusé d’avoir participé à un vol à main armée. Il est finalement revenu sur ses propos quelques heures après…

Définitivement débarrassé de l’affaire liée à son ancien gang, le Nine Trey Gangsta, qui l’a vu largement collaborer avec la police afin d’atténuer sa peine d’enfermement, 6ix9ine se tient très clairement à carreau depuis. Et s’il s’est fait un plaisir de provoquer ses ennemis via les réseaux sociaux avant la sortie de son album Tattle Tales en septembre, il a depuis largement réduit sa présence. Une nouveauté pour un Tekashi qui s’en est tout de même pris largement à Lil Durk à la suite du décès du protégé de ce dernier King Von, l’accusant notamment d’utiliser cette triste nouvelle pour améliorer ses résultats commerciaux après qu’il ait choisi d’utiliser une photo de Von et de lui sur la pochette de son nouvel album, The Voice. Des propos qui ne sont évidemment pas répréhensibles par la loi, contrairement à la nouvelle affaire rapportée par un journaliste travaillant en Floride et qui implique Daniel Hernandez.

À LIRE AUSSI: 6ix9ine, fier d’être une balance, se compare à Batman

Une accusation rapidement démentie par la police

Dans un message publié sur Twitter, Andy Slater a en effet affirmé, reprenant une source policière, qu’un homme vivant en Floride avait déposé plainte contre 6ix9ine et plusieurs personnes suite à un vol à main armée dont il aurait été la victime. Un tweet rédigé sans plus de détail, si ce n’est qu’une enquête avait immédiatement été ouverte. Et il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour connaître le fin mot de cette histoire surprenante puisque moins de 3 heures après, le même journaliste va revenir sur son information.

Il explique ainsi qu’un incident sans gravité a bien eu lieu dans un stand de paintball impliquant le plaignant, 6ix9ine et probablement certains de ses agents de sécurité. Sans doute aidés par les caméras de surveillances, les policiers ont pu constater que le rappeur aux cheveux multicolores n’avaient pas commis le moindre délit et n’allait donc pas faire l’objet de poursuites. Reste à savoir si l’accusateur, qui a donc ouvertement menti, sera lui amené à comparaître devant la justice, tandis que Tekashi va lui pouvoir continuer à profiter de sa liberté…