A peine libéré de prison après la grâce accordée par Donald Trump, Kodak Black pourrait de nouveau être condamné dans son affaire d’agression sexuelle en Caroline du Sud.

Libéré suite à une grâce accordée par Donald Trump après plus d’un an et demi derrière les barreaux, Kodak Black va-t-il de nouveau être confronté à la justice ? Arrêté en mai 2019 en Floride dans le cadre d’une affaire de falsification de documents officiels afin d’acheter légalement des armes, le rappeur avait ensuite été condamné quelques mois plus tard jusqu’à être définitivement débarassé de cette affaire il y a 3 jours grâce au désormais ex-président américain. Néanmoins, la justice de l’Etat de Caroline du Sud n’a pas oublié que plusieurs mois avant que cette histoire n’éclate, il était déjà soupçonné de viol par une jeune femme qui affirmait avoir été violé par Kodak en février 2016 après un concert dans un club de la région. C’est ainsi que ces derniers jours, l’avocat du comté de Florence a affirmé qu’il comptait bien poursuivre l’affaire et obliger Kodak à répondre de ces accusations.

À LIRE AUSSI: Kodak Black et Lil Wayne ont bien été graciés par Donald Trump

Jusqu’à 30 ans d’emprisonnement ?

Car si la grâce présidentielle permet d’être lavée de tous les crimes fédéraux, elle n’annule pas les poursuites lancées par un Etat, un détail qui pourrait donc conduire au retour de Bill Kapri en prison, dans le cas où il serait reconnu coupable. Forcément, la défense de ce dernier devrait rapidement réagir, Kodak ayant très mal vécu sa dernière incarcération entre plusieurs plaintes contre différents gardiens de prison qui l’auraient violemment traité à de nombreuses reprises et un état de déprime apparent. Reste que s’il est reconnu coupable, il devra effectuer une peine pouvant aller jusqu’à 30 ans d’enfermement, le tout sans bénéficier d’une quelconque grâce venant des plus hauts sommets des Etats-Unis…

À LIRE AUSSI: Kodak Black soupçonné de viol, il risque 30 ans de prison