Damso vient d’annoncer la sortie d’un documentaire sur la conception de QALF et sur son rapport au Congo…

Personnage intriguant, Damso fascine les foules par ses textes, sa manière de mener sa carrière et tout simplement de penser. “Tant de questions qu’elle me pose, sur mon présent sur mes névroses” rappait-il d’ailleurs sur Kietu, extrait d’Ipséité. Des interrogations pour lesquelless le public pourra avoir quelques éléments de réponse le 5 février, date à laquelle sortira son documentaire baptisé KIN Tout est vie. Ce reportage reviendra sur le processus de création par lequel est passé Dems afin de livrer QALF. Il abordera aussi le rapport qu’il partage avec sa ville natale, Kinshasa et plus globalement le Congo. C’est en story Instagram que le Belge a livré cette information ce vendredi 29 janvier. Le programme a été réalisé par Robin Conrad (qui a aussi bossé avec L’or du commun…) et produit par la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone) et le média Tarmac.

damso kin tout est vie

À LIRE AUSSI: Damso annonce un nouvel album en 2021 ! [Vidéo]

Un rapport au Congo particulier

Ce rapport entre l’artiste et le Congo sur lequel le documentaire va revenir, Damso en a déjà parlé à l’occasion de son interview pour le Guardian mi-janvier. Il revenait notamment sur le paradoxe entre sa vision d’enfant de l’époque et cette période de guerre dans laquelle il était en réalité plongé.On pouvait fêter un anniversaire dans la journée, et le soir, on entendait des coups de feu. C’était comme ça pendant longtemps, c’est pourquoi c’était une sorte de jeu. Mais il y avait des cadavres, donc c’était un jeu bizarre.” Il évoquait aussi l’importance de mettre ses fans africains sur le même piédestal que les autres. “Je ne peux pas continuer à parler de l’Afrique sans y aller et donner quelque chose en retour. Tous les fans sont égaux, peu importe d’où ils viennent, et je veux qu’ils vivent tous la musique de la même manière.” Alors qu’il s’apprête à raccrocher d’ici la fin d’année 2022, non sans livrer encore quelques projets, profitons de Damso et de ces moments qu’il a choisi de partager avec son public…