Libéré grâce la grâce accordée par Donald Trump, Kodak Black a révélé un nouveau tatouage réalisé en hommage à son avocat.

Incarcéré depuis mai 2019 dans une affaire de falsification de documents officiels dans le but de s’acheter légalement des armes, Kodak Black a clairement très mal vécu ce nouveau passage derrière les barreaux. Outre ses multiples plaintes au sujet des violences subies de la part des gardiens de prison, aussi bien physiques que mentales, le rappeur originaire de Pompano Beach (Floride) avait également fait part de son mal-être psychologique, poussant plusieurs personnalités à se mobiliser pour demander sa libération, à l’image de Lil Yachty ou du quarterback des Baltimore Ravens, Lamar Jackson. Et finalement, c’est Donald Trump qui lui a permis de retrouver la liberté puisque l’ancien président des Etats-Unis a inscrit le nom du rappeur sur sa liste de grâcesNéanmoins, l’Etat de Caroline du Sud souhaiterait faire comparaître Kodak dans une affaire de viol remontant à 2016 et qui pourrait de nouveau le conduire en prison s’il est reconnu coupable…

À LIRE AUSSI: Kodak Black et Lil Wayne ont bien été graciés par Donald Trump

Un nouveau tatouage

En attendant, Kodak Black a décidé de rendre hommage à son avocat, Bradford Cohen, d’une manière un peu surprenante. Il a ainsi choisi de se faire tatouer son nom sur la main, une nouveauté que celui qui a dévoilé le projet Bill Israel – alors qu’il était encore en prison – a fièrement présenté via sa story Instagram. On ne sait en revanche pas si Lil Wayne, qui est également défendu par ce même Bradford Cohen et a lui aussi bénéficié d’une grâce présidentielle, optera comme son jeune collègue pour un tatouage afin de remercier l’avocat pour son travail. Une chose est sûre, ce dernier risque d’avoir encore pas mal de travail afin de permettre à Kodak Black de conserver sa liberté à peine retrouvée…

À LIRE AUSSI: Gracié par Donald Trump, Kodak Black pourrait encore être condamné