T.I. et son épouse sont accusés par une ancienne amie du couple, Sabrina Peterson, d’avoir été au coeur d’un vaste trafic sexuel. Cette dernière, qui affirmait déjà avoir été menacé avec une arme par le rappeur, explique avoir reçu de très nombreux messages de femmes disant avoir été droguées et abusées.

Il y a quelques jours, T.I. se retrouvait accusé par Sabrina Peterson, une ancienne amie du rappeur et de son épouse, d’avoir pointé une arme sur sa tempe il y a plusieurs années alors qu’elle se disputait avec l’une de ses assistantes et que des enfants se trouvaient dans la pièce. Des propos rejetés en bloc par le couple via un message publié sur Instagram par Tameka “Tiny” Harris, mais qui mènent aujourd’hui à de nouvelles accusations, beaucoup plus graves cette fois. Sabrina Peterson affirme en effet avoir reçu près d’une quinzaine de messages de femmes accusant T.I. de trafic sexuel dans lequel sa femme serait également impliquée.

À LIRE AUSSI: T.I. confirme que Drake s’est fait uriner dessus par l’un de ses amis

Plus de 15 filles violées par le couple ?

Ainsi, selon les témoignages recueillis par Peterson, plusieurs femmes affirment avoir été invité à participer à des soirées organisées par le couple dans des hôtels ou à leur domicile. Toutes expliquent avoir obligées de se droguer via des comprimés de MDMA et de la cocaïne –  elles étaient menacées si elles refusaient – avant d’être violées par plusieurs hommes dont T.I. et des amis à lui, tandis que la femme du rappeur d’Atlanta est désignée comme l’organisatrice de ces soirées auxquelles elle prenait parfois part. Les portables était également systématiquement confisqués tandis que les victimes recevaient parfois une somme d’argent, alors même que certaines ont frôlé la mort à cause d’overdoses. Ces faits auraient débuté il y a bien longtemps, en 2005, et se seraient produits jusqu’en 2019, impliquant même parfois des filles qui expliquent qu’elles étaient mineures au moment des faits. Bien évidemment, ces accusations extrêmement graves sont encore à prendre avec beaucoup de pincettes, aucune preuve concrète n’ayant été présentée pour l’instant. Cette libération de la parole pourrait néanmoins déboucher sur un procès très important dans les mois à venir, tandis que T.I. est déjà comparé par certains à R. Kelly, toujours en prison en attendant son jugement…