Canal+ s’est vu attribuée ce jeudi soir les droits de diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 jusqu’à la fin de la saison après le désistement de Mediapro.

Canal+ va finalement redevenir le diffuseur du championnat de France, au moins jusqu’à la fin de l’année. Profitant de l’échec de la chaîne Telefoot et de l’échec du nouvel appel d’offres lancé en début de semaine, la chaîne cryptée s’est vu attribué les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2, contre un chèque de 200 millions d’euros. Une somme qui va permettre aux clubs professionnels de limiter les pertes causés par le départ de Mediapro, et pourrait être accompagnée par un accord de principe afin d’offrir à la chaîne détenue par Vincent Bolloré un avantage en vue de l’obtention des droits des prochaines saisons.

L’histoire continue

Diffuseur historique de la 1ère Division puis de la Ligue 1 depuis plus de 35 ans, Canal+ avait été délaissé par la LFP lors de l’attribution des droits de diffusion de la Ligue 1 en 2019, dont la grande majorité avait été attribuée à l’entreprise sino-espagnole Mediapro pour 1,25 milliard d’euros par an. A l’époque, le directeur général de Canal Maxime Saada avait regretté cette décision, estimant que l’offre de son rival était considérablement supérieur à la valeur réelle du produit, ce pourrait poser problème à l’avenir, un avis qui s’est finalement révélé être totalement exact. Désormais, la chaîne cryptée va tenter de s’organiser pour pouvoir assurer la diffusion de la 24ème journée programmée ce week-end et qui se conclura par le Classico OM-PSG ce dimanche…