Tandis que R. Kelly est toujours enfermé en attente d’un nouveau procès, l’un des ses amis a admis devant la justice avoir offert une grosse somme à l’une des victimes de l’artiste afin d’acheter son silence.

Emprisonné préventivement depuis près de 2 ans en raison de la réouverture de son dossier, qui faisait suite à la diffusion d’un documentaire à charge intitulé Surviving R. Kelly dans lequel de nombreuses femmes affirmaient avoir été ses victimes, R. Kelly attend toujours son procès. Et s’il espérait retrouver la liberté en raison de la pandémie de Covid-19, la justice avait finalement fait le choix de le laisser derrière les barreaux, craignant qu’il puisse s’enfuir ou qu’il tente d’intimider ses accusatrices. Un dernier point pris très au sérieux par les magistrats en charge de ce dossier très lourd, puisqu’il y a plusieurs mois, 3 membres de l’équipe du chanteur de 54 ans avaient été arrêtés pour avoir tenté d’obtenir le silence de plusieurs victimes. L’une d’entre elles avait ainsi été menacée de révélations compromettantes à son encontre tandis qu’une autre avait vu sa voiture incendiée durant une nuit. Autant de faits inquiétants évidemment répréhensibles et sévèrement punis par la justice, d’autant que ce dossier est logiquement très suivi par l’opinion public.

À LIRE AUSSI: Kanye West accuse “les médias blancs” d’avoir fait tomber Bill Cosby et R. Kelly

Les aveux de Richard Arline Jr

Et tandis que le début du procès de R. Kelly est pour l’instant fixé au 13 septembre – après avoir été déjà reporté à 2 reprises -, Page Six affirme que l’un de ses amis arrêtés en août, Richard Arline Jr, avait admis devant la justice avoir offert 500 000 dollars à l’une des plaignantes, dont le nom n’a pas été révélée, afin qu’elle se taise au sujet des actes du chanteur. Il a également confirmé avoir agit avec 2 autres hommes, l’ancien manager de l’artiste Donnell Russell et un dénommé Michael Wilson, et avait adressé plusieurs appels à cette femme sans s’avoir qu’il était écouté par le FBI. Enfin, il a expliqué regretter son acte et a admis avoir commis une très grosse erreur, un discours pas vraiment surprenant quand on sait que tout ce beau monde risque aujourd’hui 15 ans de prison. Nul doute que ses aveux seront également repris et utilisés par les avocats des parties civiles quand R. Kelly fera face à la justice d’ici quelques mois…

À LIRE AUSSI: R.Kelly : la date de son procès enfin fixée… en 2021 !