A 43 ans, Tom Brady a remporté son 7ème Super Bowl après la victoire des Tampa Bay Buccaneers face aux Kansas City Chiefs.

Moins d’un an après son départ des Patriots, Tom Brady n’aura pas eu besoin de plus d’une saison pour conduire les Buccaneers au bonheur suprême. Devant près de 30 000 spectateurs réunit au Raymond James Stadium de Tampa Bay, 1ère ville à accueillir un Super Bowl impliquant son équipe, le match aura mis un long moment avant de s’emballer clairement. Bien plus au point sur les systèmes défensifs, impériaux en attaque et bien aidé par quelques décisions arbitrales surprenantes, les Bucs de Tom Brady vont inscrire 3 touchdowns en 1ère mi-temps (contre 0 pour les Chiefs). C’est d’abord le tight-end Rob Gronkowski qui va scorer un doublé avant que le wide-receiver Antonio Brown n’alourdisse le score juste avant la pause, permettant à son équipe de mener 21 à 6.

Et le scénario n’a pas vraiment été différent au retour des vestiaires. Tandis que les Chiefs d’un Patrick Mahomes décevant – comme tout son équipe – vont se contenter d’un 3ème coup de pieds (21-9), Brady va être supplée par son running back Leonard Fournette, qui va s’offrir une course de près de 30 yards pour aller chercher le 4ème touchdown de son équipe (28-9) au milieu du 3ème quart-temps. Les Bucs ajouteront simplement un field goal (31-9) pour parfaire leur avance et ainsi aller chercher le 2ème Super Bowl de leur histoire.

À LIRE AUSSI: The Weeknd annonce une tournée et explique le concept derrière ses bandages [Photo]

The Weeknd assure le show à la mi-temps

Tandis qu’avant la rencontre, Jazmine Sullivan et Eric Church ont lancé la soirée avec l’hymne américain, et qu’H.E.R a joué America the Beautiful, The Weeknd a – comme annoncé – lui fait le spectacle à la mi-temps. Si certains attendaient plutôt les fameuses pub de la mi-temps, le chanteur de 30 ans – qui sera en tournée en France en octobre 2022 – a interprété un medley de ses plus gros succès et des morceaux issus de son dernier album After Hours. Entouré de musiciens et de nombreux danseurs revêtant le costume rouge et noir et de nombreux bandages au visage, l’artiste Canadien a également envahi la pelouse, nous offrant un spectacle visuel grandiose. Une très belle prestation – même si elle fut relativement courte et qu’aucun invité ne l’a rejoint – pour celui qui vient inscrire son nom à une énorme liste de légendes de la musique américaine ayant animé le show de la mi-temps du Super Bowl, de Michael Jackson aux Rolling Stones en passant par Diana Ross, U2 ou encore Beyoncé.

The Weeknd – Le show Pepsi du Super Bowl LV :