Diddy a poursuivi Sean John, la marque qu’il a lancée en 1998 et lui réclame désormais 25 millions de dollars…

En 1998, Diddy frappait fort avec la création d’une marque de streetwear pour homme inspirée de son nom de famille : Sean John. Une marque qui a connu un fort engouement aux Etats-Unis au tournant des années 2000. Si son image est toujours très associée à celle de cette ligne de vêtements, le rappeur de 51 ans a pourtant revendu sa société à la holding Global Brands Group (CBG) en 2016. Il a cependant décidé d’intenter, à cette entreprise de mode, un procès dans lequel il réclame 25 millions de dollars. D’après les informations d’AllHipHop, et selon Diddy, la marque Sean John aurait utilisé illégalement l’image et le personnage de producteur et biznessman sans sa permission lors du lancement de leur nouvelle collection de vêtements pour femme en collaboration avec Missguided. Selon la plainte déposée par l’ex-boss de Bad Boy Records ce jeudi 4 février, Sean John et GBG auraient fabriqué de toutes pièces des citations trompeuses dans le but de faire croire à la presse que Diddy était impliqué dans le projet.

diddy

À LIRE AUSSI: Sean John x Missguided : une collab’ inédite pour la marque fondée par P.Diddy [Photos]

Une communication mensongère

Sean Combs alias Diddy affirme donc que les 3 sociétés ont volontairement manipulé la presse avec de fausses déclarations qui lui ont été attribuées à son insu. Son avocat, Jonathan Davis, s’est exprimé plus en détail sur les raisons de la plainte de son client. “Diddy ne conteste pas le droit de Sean John/GBG d’utiliser la marque Sean John, mais plutôt la décision de Sean John/GBG de tirer parti d’une citation fabriquée qu’ils ont créée puis faussement attribuée à M. Combs, et d’utiliser le nom de M. Combs et d’autres surnoms pour créer l’impression fausse et trompeuse que M. Combs est la personne qui a validé les dessins et les créations de la collection CBG.” Mais ce n’est pas tout, puisque l’ancien mentor de Notorious B.I.G explique également que Global Brands Group a utilisé son image dans une campagne publicitaire vidéo de 40 secondes, toujours à l’occasion de la sortie de cette nouvelle collection. C’est la 2ème plainte que l’homme d’affaires porte contre son ancienne marque en moins d’un mois. Le natif de Harlem à New York avait également poursuivi Sean John (la marque) pour avoir déposé la phrase “Vote or Die” (vote ou meurt). Il expliquait que CBG avait illégalement utilisé et déposé ce slogan – qu’il a longtemps prôné pour inciter la population à voter – pour faire le buzz et vendre encore plus de vêtements pendant l’élection présidentielle…

diddy vote or die