Présent dans un club afin d’y donner un showcase, Kodak Black a été évacué sans ménagement par son équipe de sécurité après qu’un laser ait été pointé dans sa direction.

Kodak Black et ses agents de sécurité ont visiblement eu une belle frayeur ces dernières heures. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux – qui n’est pas datée et ne permet pas de savoir dans quelle ville il se trouvait -, on voit le rappeur, un micro à la main, qui s’apprête à donner un showcase dans un club. Très rapidement, on voit l’une des personnes censés protéger le rappeur attraper ce dernier afin de le faire quitter les lieux sans ménagement, avant que toute son équipe ne lui emboîte le pas et que tout ce beau monde ne quitte les lieux. L’explication se trouve en fait dans la présence d’un laser pointé en direction du ventre de Kodak, que l’on peut d’ailleurs voir brièvement sur la vidéo. S’il pouvait évidemment ne s’agir que d’un gadget, les agents de sécurité n’ont fort logiquement pas voulu prendre le moindre risque et se sont montrés particulièrement réactifs afin de mettre en sécurité le natif de Pompano Beach.

À LIRE AUSSI: Gracié par Donald Trump, Kodak Black pourrait encore être condamné

Un début d’année très agité

Cet incident intervient au cours d’un début d’année 2021 très agité pour Kodak, qui a vu sa peine de prison écourtée par une grâce présidentielle accordée par Donald Trump suite au travail acharné de son avocat, Bradford Cohen. Une très bonne nouvelle toutefois légèrement gâchée quelques jours après par un communiqué du procureur général de l’Etat de Caroline du Sud. Ce dernier a ainsi rappelé qu’il avait toujours l’intention de faire comparaître le rappeur, mis en cause dans une affaire de viol qu’il est suspecté d’avoir commis après un show. Désigné par des empreintes digitales, Kodak Black risquerait jusqu’à 30 ans de prison si sa culpabilité est reconnue, une possibilité qui effraie sans doute celui qui avait régulièrement fait part de son très mauvais état psychologique lors de son passage récent en prison. En attendant les nouveaux développements de cette affaire, le rappeur tente de lui de se refaire une image et, après avoir offert 150 000 dollars à différentes oeuvres de charité, il a ainsi proposé de prendre en charge la totalité des frais de scolarité des 3 enfants de 2 agents du FBI assassinés en pleine opération durant le week-end.

 

À LIRE AUSSI: Kodak Black veut payer les frais de scolarité des enfants de 2 agents du FBI décédés