Joe Biden ne devrait finalement pas forcer ByteDance à céder ses activités américaines de sa plateforme TikTok à Oracle…

Ouf de soulagement en Chine. En 2020, Donald Trump avait déclaré la guerre à TikTok, qu’il considérait comme un risque pour “la sécurité nationale des Etats-Unis”. Le républicain accusait la plateforme de vidéos prisée par les plus jeunes d’utiliser les données personnelles des utilisateurs américains afin de les transmettre aux services secrets chinois. L’ancien président avait alors menacé d’interdire l’application chinoise sur ses terres si les activités locales de la plateforme n’étaient pas vendues à une entreprise US. Bien qu’Oracle et Walmart avaient entamé des discussions et semblaient tenir la corde pour un possible rachat, les négociations ont rapidement pris du plomb dans l’aile, laissant le devenir de TikTok complètement flou sur le territoire américain. Toutefois, d’après les informations du Wall Street Journal, Biden n’envisagerait pas d’obliger ByteDance (l’éditeur chinois de l’application) à céder ses activités américaines.

Joe Biden

À LIRE AUSSI: Jay-Z : La raison de son absence de soutien à Joe Biden

Une politique différente de son prédécesseur

S’il est donc plus souple quant à la cessation des activités de TikTok aux States, Joe Biden compte cependant procéder à un examen approfondi du processus de collectes de données. Raison pour laquelle le gouvernement n’a pas encore officiellement rendu son verdict final sur la question : “Nous évaluons de manière exhaustive les risques pour les données américaines, y compris celles de TikTok, et nous les aborderons de manière décisive et efficace”. D’après l’analyste du secteur technologique de Wedbush Securities, Daniel Ives, la position du nouveau président américain à propos de la vente de TikTok constitue un “moment potentiellement décisif pour l’administration Biden” en termes de positionnement globale vis-à-vis de la Chine. “Au cours de ses 100 premiers jours, la situation de TikTok pourrait potentiellement être un test décisif pour le 1er pas de Biden vers la fin de la guerre froide technologique entre les Etats-Unis et la Chine”. Une décision avant tout stratégique donc, qui pourrait contribuer à diminuer les tensions entre les 2 plus grandes puissances mondiales…