CyHi the Prynce est revenu sur la tentative de meurtre dont il a été victime avec un message poignant sur Instagram…

Si les meurtres sont devenus monnaie courante outre-Atlantique, et se sont intensifiés dans le rap game, certaines villes des Etats-Unis cristallisent particulièrement cette violence. Parmi elles, Atlanta en Georgie, où King Von y avait notamment perdu la vie le 6 novembre 2020, victime d’une bagarre qui a fini en fusillade. Il y a quelques jours, un autre rappeur était à un fil de subir le même sort. Originaire d’Atlanta, un temps poulain du label de Kanye West, GOOD Music, et d’Akon (Konvict Musik), CyHi The Prynce a été pris en chasse lors d’un assaut dans sa propre ville, comme ce fut le cas pour Mo3 à Dallas, pour qui la fin fût plus tragique. Après une course poursuite intense et une perte de contrôle de son véhicule, le rappeur de 36 ans a ici vu sa voiture criblée de balles. Il a d’ailleurs partagé une photo du gamos en mauvais état après l’accident. Toujours en vie malgré cette tentative délibérée de meurtre, il s’est exprimé sur Instagram dans un long message le 14 février, jour de Saint-Valentin. “Aujourd’hui est un jour d’amour, mais dans ma ville (la ville d’Atlanta), il n’y a plus d’amour ici. Il y a quelques nuits, on a tenté de me tuer… quelqu’un a essayé de me descendre sur l’autoroute. J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour les semer, mais ils étaient déterminés à m’ôter la vie. Ils m’ont tiré dessus pendant que je conduisais et même après que ma voiture ait chaviré, heurté un poteau et heurté un arbre, ils sont revenus et ont encore tiré sur la voiture.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CYHI (@cyhi)

À LIRE AUSSI: Mavado : son fils de 18 ans reconnu coupable de meurtre !

Un appel au calme

Cydel Young alias CyHi the Prynce, qui avait publié son 1er album No Dope on Sundays en 2017, a ensuite exprimé son incompréhension face à cette attaque inopinée. Il explique ne pas savoir qui lui voulait du mal, n’ayant pas eu de contentieux liés à “la rue depuis plus de 10 ans”. Sa seule requête désormais : comprendre les raisons de cette tentative de meurtre. “Par la grâce de Dieu et de mon seigneur et sauveur Jésus-Christ, je suis toujours là. Je veux juste faire savoir aux gens qui ont essayé de me tuer que je ne suis pas une mauvaise personne. Je ne veux pas me venger, je veux juste comprendre et tourner la page. […] Je veux juste comprendre pourquoi et si je peux faire quelque chose pour régler le problème”. Actuellement à feu et à sang, Atlanta semble embarqué dans un tourbillon de violence dans lequel règlements de compte et vengeance sont les maîtres mots. “Donc, tous ceux qui sont à Atlanta en ce moment, s’il vous plaît, protégez-vous, restez à l’écart et soyez prudents, parce que tout pourrait se terminer en une fraction de seconde.”, confie-t-il, avant d’appeler sa communauté au calme, espérant au moins un bref moment d’accalmie pour discuter et tenter de résoudre les problèmes. “Je comprends qu’il y a beaucoup de disputes dans ma ville entre les différentes équipes, qui sont alimentées par la musique… mais il est temps que nous nous asseyions tous et que nous organisions une réunion de paix”. Espérons que ce message empli de sagesse soit une porte d’entrée vers l’instauration d’un climat moins bestial…

cyhi the prynce