La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a confirmé la mise en place de 3 concerts-tests dans les semaines à venir en France…

Pan important de l’économie française, le secteur d’activité de la culture tourne au ralenti, tandis que le monde du spectacle vivant est carrément à l’arrêt, depuis le 1er confinement décrété en mars 2020. Et, alors que le virus s’est installé durablement, le gouvernement songe à trouver des alternatives pour permettre aux acteurs du divertissement de pouvoir vivre de leur passion en ces temps de pandémie. Raison pour laquelle la France travaille sur la mise en place de concerts-tests à Paris et Marseille, comme nous vous en avions parlé il y a quelques semaines. A l’occasion d’un live, Akhenaton avait d’ailleurs révélé qu’IAM assurerait l’un des 2 concerts donnés dans la Cité phocéenne, plus précisément dans le Dôme de Marseille (1000 personnes autorisées). Si la date de la représentation restait assez vague, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a donné de plus amples informations à ce propos. Sur LCI, elle a notamment déclaré que les concerts auraient lieu : “dans la 2ème quinzaine de mars”. L’expérimentation sera menée par l’INSERM, un établissement public dédié à la santé et à la recherche.

À LIRE AUSSI: IAM va donner un concert-test à Marseille

Un test obligatoire avant le concert

L’ancienne ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports sous Sarkozy a ensuite déclaré que l’intégralité des personnes présentes au concert serait testée. Cependant, les personnes positives à la Covid-19 : “ne seront pas filtrés parce qu’il faut se mettre en situation où il y aura un brassage”. Idem à la fin du spectacle, où les individus subiront un nouveau test afin de voir si les cas de contaminations se sont multipliés durant l’événement. C’est Indochine qui serait de son côté la tête d’affiche du show autorisé à l’AccorHotels Arena de Paris, devant plus de 5 000 personnes. Pour rappel, des concerts-tests similaires ont été donnés à Barcelone le 12 décembre à l’occasion du festival Primavera avec test antigénique obligatoire à l’entrée et masque sur le nez. Une opération unique en son genre qui avait finalement porté ses fruits puisqu’aucun nouveau cas n’avait été détecté durant cette soirée…