Hatik a dévoilé le clip du morceau Mer, qu’il avait notamment interprété à l’occasion des Victoires de la musique. Il s’est aussi confié sur Validé

Ce samedi 13 février, Hatik concourrait pour le titre de Révélation masculine de l’année lors de l’édition 2021 des Victoires de la musique. S’il s’est finalement incliné face à Hervé, le rappeur du 78 a toutefois réalisé une prestation de haut vol en interprétant son nouveau single baptisé Mer en live. Moins de 48 heures après le show, l’interprète d’Angela a finalement décidé d’envoyer le clip du morceau. Réalisée par La Sucrerie, la vidéo nous montre un Hatik prêt à tout pour retrouver une jeune femme qui hante ses pensées. Il s’agit du 3ème extrait du 1er album du rappeur de 28 ans baptisé Vague à l’âme, et dont aucune date de sortie n’a été annoncée. Les 2 premiers titres intitulés sanstitre., et crashtest sont respectivement parus en novembre 2020 et janvier 2021.

Hatik – Mer :

À LIRE AUSSI: Aya Nakamura, Hatik, Gradur… découvre leurs prestations aux Victoires de la musique [Vidéos]

Hatik parle de Validé

Dans les colonnes de 20 minutes, Hatik s’est également confié sur son apparition dans la saison 2 de la série Validé. En effet, les spéculations autour de sa présence dans ce nouveau volet allaient bon train. Raison pour laquelle le rappeur a décidé de mettre fin aux rumeurs une bonne fois pour toutes : il ne participera pas à cette 2nde saison. “A moins que tu n’arrives à me faire vivre avec quelques balles dans la tête, mais ça va être compliqué. L’aventure est terminée, la page est tournée. Le vent va être très favorable pour eux en saison 2 avec des performances que j’ai pu apercevoir et qui sont assez bluffantes. C’est intéressant de le voir en tant que spectateur et non en tant que comédien. Je ne suis au courant de rien et c’est super.” Si le chapitre Validé se ferme donc pour Hatik, le natif de Chevreuse dans les Yvelines n’en est probablement qu’au début de sa carrière d’acteur…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RAPRNB Le Mag (@raprnblemag)