Une nouvelle radio nationale nommée Skyrock Klassiks va voir le jour a annoncé la station au travers d’un communiqué dans lequel n’est pas cité Rohff…

S’il se revendique comme étant “1er sur le rap”, Skyrock a toujours été vivement critiqué pour sa programmation et ses titres jouées en forte rotation. Difficile de trouver le juste milieu entre les tubes, les morceaux plus underground, les révélations et les classiques, et les enjeux économiques… voire les relations avec le milieu et les artistes. C’est la raison pour laquelle la station lance une nouvelle radio nationale baptisée Skyrock Klassiks, disponible sur les ondes, au format DAB+, à partir du 15 juillet 2021. Cette version Klassiks existe d’ores et déjà sur l’application mobile de Skyrock et cumule près de 1 350 000 écoutes mensuelles. En outre, comme le communiqué le précise : “c’est aussi une émission sur Skyrock, tous les dimanches de 18h à 20h”, qui compte en moyenne 482 000 auditeurs chaque semaine. Si le dossier de presse mentionne des grands noms de l’histoire du rap diffusés dans cette programmation, comme Mc Solaar, NTM, IAM, Diam’s, Sexion d’Assaut et même l’ennemi de la radio, à savoir Booba, il omet totalement de mentionner Rohff. Un oublie qui n’a pas plu au principal intéressé.

skyrock communiqué 15 02 21

À LIRE AUSSI: Rohff : Un film retraçant son parcours en préparation !

Rohff réagit sans haine

Housni a donc vivement réagi sur Twitter à cette omission, qui ressemble à un boycott et qu’il considère surtout comme un manque de respect. Dans son viseur, Laurent Bouneau, qu’il avait déjà attaqué il y a quelques semaines après la non-diffusion à l’antenne de son titre Sécurisé en collaboration avec Dadju. Il déclare, avec des propos mesurés : “Laurent Bouneau semble avoir une haine viscérale contre #Classicman on dirait. Il aime quand on le menace et qu’on l’insulte. Alors oui on vient vraiment de la street mais on a une éducation nous on est pas comme ça moi dsl Laurent.” Une pique accompagnée d’une capture d’écran vidéo dans laquelle sont répertoriés de nombreux tweets au travers desquels les internautes s’insurgent également de ne pas trouver le nom du PDRG dans ce communiqué. “Tous les noms des artistes sont cités mais le nom du rappeur qui a le plus de classiques dans le rap français n’apparaît pas.”, peut-on lire notamment. La guerre est donc repartie de plus belle entre l’interprète de Génération Sacrifiée et le directeur général des programmes de Skyrock… D’autant que la radio a longtemps suivi la carrière d’Housni, mettant régulièrement en avant ces nouveaux morceaux, autant qu’elle a eu besoin de ses hits pour faire de l’audience et crédibiliser la station.