Dj Djel, membre de la Fonky Family, a poussé un gros coup de gueule sur les réseaux sociaux à propos du comportement de la nouvelle génération…

Son nom ne dit peut-être rien aux amateurs de rap les plus jeunes, pourtant, Dj Djel fait partie de ces monuments qui ont été scellé pas sur la scène hip-hop marseillaise. Dj de la très célèbre Fonky Family, dans laquelle on retrouvait également Don Choa, Le Rat Luciano, Sat L’artificier, Pone, Fel et Menzo, celui qu’on nomme aussi Diamond Cutter est entré dans la légende par l’intermédiaire de son groupe, et ce notamment grâce à l’album Art de Rue, devenu culte en terre phocéenne, mais aussi à travers toute la France. Officiant depuis plusieurs décennies dans ce milieu, le natif de Belsunce à Marseille, a pu observer l’évolution des générations de rappeurs au fil des années. Et la mentalité de beaucoup d’entre eux n’est, selon lui, pas en accord avec les valeurs que prônait le rap d’antan. Raison pour laquelle il a poussé un coup de gueule sur Instagram.

dj-djel

À LIRE AUSSI: IAM va donner un concert-test à Marseille

Une nouvelle génération opportuniste ?

Dj Djel a publié un texte sur IG dans lequel il revient sur les relations conflictuelles entre anciens et rookies de la scène rap hexagonale. Le beatmaker s’exprime tout d’abord sur les reproches faits par la nouvelle génération aux pionniers, qui estimait que ces derniers étaient “individualistes” et “pleins de vices en cartons”. Des propos que le Dj de la FF réfute pour sa part : “Nous n’avions pas la notion de ce que [le rap] pouvait nous rapporter… et tant mieux”. L’icône marseillaise a ensuite critiqué le comportement vaniteux des rappeurs d’aujourd’hui.Par contre en tant qu’ANCIEN je ne peux pas respecter votre façon de faire sur les réseaux… évidement je ne généraliserai pas… mais vous êtes trop avides de succès et de tunes… OH FATIGUES QUE VOUS ETES. Désormais les frères, frérots, etc… fourrez-vous ça bien au fond du sac. Pour le reste je sais qui respecter.” Difficile de dire si des propos aussi directes et cinglants pourront faire bouger les choses… et permettre aux différentes générations de mieux s’entendre, mais Djel a le mérite de sa franchise…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée  par djdjel (@djdjel)

Pour les amateurs de rap, et de rap marseillais, tout comme Djel peur l’être, le Dj de la FF a mis en ligne plus de 2 heures d’un mix de morceaux issus de la scène phocéenne de la période 1990 à 2020. Comme il le dit en introduction de son mix sur la plateforme Mix-Cloud, on vous laisse : “degustez le son du 13 avec Diamond Cutter aux manettes”.

Dj Djel – 30 de Rap Marseillais (1990-2020) :