L’entreprise Caviar a customisé une PlayStation 5 avec une véritable parure d’or. Si le résultat est époustouflant, le prix l’est tout autant…

Véritable événement, la sortie de la PlayStation 5 était sur toutes les lèvres ces derniers mois. Prise d’assaut dès son arrivée sur le marché, la nouvelle console de Sony a néanmoins provoqué de nombreuses déceptions, la firme Japonais n’étant pas parvenue à en produire assez pour satisfaire l’énorme demande. Entre ruptures de stock instantanées et revente à prix d’or sur certains sites, nombre de joueurs ont ainsi dû prendre leur mal en patience, d’autant que plus de 3 mois après sa sortie, trouver le précieux graal s’avère toujours être une mission très périlleuse malgré la promesse de la société japonaise d’augmenter rapidement les stocks. Alors que l’édition standard est déjà un produit rare, imaginez la valeur d’une PS5 vêtue d’une parure d’or. Caviar, une société russe spécialisée dans la customisation de luxe d’objets technologiques a décidé de capitaliser sur ce pari, pour un rendu aussi époustouflant qu’onéreux.

500 000 dollars pour une PS5 en or

Cette édition unique en son genre se nomme Golden Rock (Pierre dorée en français), en référence à la forme du minerai d’or. La PS5 en question est ainsi recouverte de feuilles d’or 18 carats et travaillée avec minutie par des joailliers pour un rendu tout bonnement sidérant. Toutefois, les choses les plus luxueuses ont toujours un coût, et pour cette console, il vous faudra débourser la bagatelle de 499 000 euros. Si Caviar recense pas moins de 1500 demandes de commande, l’entreprise a cependant assuré que seul 9 exemplaires de la Golden Rock verraient le jour. Sachez que la console n’est pas le seul objet stylisé puisque les manettes aussi sont customisées, avec du cuir d’alligator cette fois. Pour rappel, la PS5 standard est vendue 500 euros (soit 1 000 fois moins cher que cette PS5 dorée), tandis que l’édition digitale est elle disponible à 399,99 euros.

À LIRE AUSSI: Mohamed Henni détruit sa PS5 après la défaite de l’OM [Vidéo]