Booba a décidé de porter plainte contre Yerim Sar pour propos diffamatoires après leur beef sur Twitter…

Le 7 février, Booba et Yerim Sar s’adonnaient tous 2 à une violente querelle 2.0 par l’intermédiaire de leurs comptes Twitter respectifs. Un contentieux qui a vu le jour après une chronique du journaliste qui donnait son avis sur le morceau Ratpi World, le dernier single de Kopp, sur la radio publique, Mouv’. Une séquence dans laquelle ce dernier s’en prenait à B2O sur le volet musical en déclarant : “Je comprends aussi les gens qui sont consternés parce que si après 25 ans de carrière t’en es réduit à faire du JuL avec 4 ans de retard”, mais aussi d’un point de vue personnel en faisant allusion aux rumeurs de relations sexuelles entretenues entre le rappeur et des filles mineures : “Moi personnellement, je préfère que ses rapports aux mineurs se limitent à la musique.” Le Duc avait alors réagi en proposant au chroniqueur de participer à un entretien lors d’une éventuelle interview sur la même radio : “Sois là pour m’interviewer j’te promet j’te toucherai pas j’ai du sursis mais on pourra débattre comme des grands garçons.

À LIRE AUSSI: Booba s’embrouille violemment avec Yerim Sar (et Mehdi Maïzi) !

De graves accusations

C’est alors que la situation à commencé à s’envenimer. Sortant les armes, Yerim avait lancé tout un tas d’accusations graves à l’encontre du rappeur (et de ses équipes) : “Ramène anne et yann (bisou à lui, très bon avocat) parce qu’on va parler mineures (que tu touches avec ou sans sursis) et chuis pas sûr que tu comprennes ce que ça implique.”, avait-il écrit, avant de déclarer sur le réseau social à l’oiseau bleu que le fondateur du 92i aurait eu une relation sexuelle avec une mineure de 14 ans à Dakar. S’il avait alors décidé de répliquer en balançant à son tour de vieux dossiers sur le journaliste, Booba avait finalement rapidement changé de stratégie, supprimant tous les posts concernant Yerim dans la foulée… comme s’il battait en retraite, chose rare de la part de Kopp.

Une plainte à l’encontre de Yerim

Ce n’est donc plus sur le terrain numérique que Booba a décidé de régler ses comptes avec son nouvel ennemi, mais bien devant la justice comme l’a annoncé BFM. “A la proposition d’interview pour démentir les fausses accusations et les propos tenus sur la radio, [Yerim Sar] a cru pouvoir répondre par une série de tweets contenant des allégations et des propos inacceptables […] Il aura donc à répondre devant un tribunal.”, a déclaré Maître Le Bras, le célèbre avocat du Duc dans un communiqué. Si l’ancien membre de L’ABCDR du son s’est fendu d’un simple GIF sur lequel était écrit “good luck” (bonne chance) en guise de réponse, B2O s’est également exprimé à ce propos. Repostant une capture d’écran de l’article de BFM, il a accompagné la photo d’une légende bourrée d’ironie : “On va acheter plein d’albums ULTRA avec l’argent des menteurs diffamateurs et les offrir” !

Rohff réagit à la plainte de Booba

Toujours à l’affût des péripéties d’Elie Yaffa, Rohff ne s’est, une fois encore, pas fait prier pour rajouter son petit grain de sel. Le PDRG a posté un screen capture d’un tweet d’une internaute expliquant que Booba avait ramené des lycéennes “dans sa chambre d’hôtel après un showcase à Aix en Provence. En légende, Housni est ensuite revenu sur la plainte déposée contre Booba, le trouvant culotté d’en arriver à de telles méthodes pour se défendre : “Une plainte contre une femme qui nous harcèle h24 ok Mais contre un homme qui nous clash une après-midi? jamais de la vie ! Oh le mauvais perdant. Esprit coubertin ou libertin? Le roi de la diffamation se sent diffamé sur des secrets de polichinelles non mais quel culot !

Rohff traite Booba de pédophile

En story IG cette fois, Rohff est également revenu sur cette plainte, qualifiant Booba de : “PP = pointeur plainteur”. Il a aussi reposté la séquence dans laquelle Inès Sberro reconnaissait avoir couché avec le boss du 92i alors qu’elle n’était qu’une mineure, et n’a pas hésité à le comparer à Laurent Bouneau, que B2O avait lui-même qualifié de pédophile. L’interprète de Message à la racaille a écrit à ce propos : “Bah voilà le boycottage de mes tubes et classiques s’explique #l’alliancedespointus”. Faisant allusion aux déclarations de Yerim à propos de la jeune femme sénégalaise de 14 ans, Roh2f a publié un texte de loi qui explique les peines encourues en cas de relation sexuelle entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans. Une chose semble certaine, Rohff est déjà certain de la culpabilité de Kopp dans cette affaire…