Ce vendredi après-midi, un adolescent de 15 ans a été abattu dans une maison de quartier de la commune de Bondy. Quelques heures après les faits, 2 personnes ont été placées en garde à vue pour homicide volontaire avec préméditation.

Au terme d’une semaine marquée par plusieurs faits de violences ayant entraînés la mort de 2 adolescents de 14 ans dans le cadre de rixes entre bandes rivales en Essonne, c’est un nouveau drame qui s’est déroulé ce vendredi, en fin d’après-midi, à Bondy. Alors qu’il se trouvait dans une maison de quartier de la commune de Seine Saint-Denis, Aymen, un adolescent de 15 ans, a été sauvagement abattu. Vers 17 heures, 2 hommes seraient arrivés en scooter non loin de l’Espace Nelson Mandela, où se trouvait la victime avec d’autres jeunes, avant que l’un d’entre eux ne s’y dirige. C’est alors que ce dernier va ouvrir le feu sur la victime, qui va être touché au thorax et décèdera malheureusement un peu plus d’une heure et demi après les faits. D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait en fait d’un règlement de compte après une altercation violente entre la victime et un autre licencié d’un club de boxe de la ville, entraînant cette terrible vengeance…

2 hommes en garde à vue

Ce matin, le parquet de Bobigny a confirmé que 2 personnes, rapidement identifiées par la PJ du 93, s’étaient présentées d’elles-même aux services de police et avaient été placées dans la foulée en garde à vue pour homicide volontaire avec préméditation. D’après une source policière qui s’est confiée à France Télévisions, les suspects sont 2 demi-frères, dont le plus âgé, désigné par les enquêteurs comme étant le tireur, serait connu des services de police pour de nombreux faits dont l’extorsion et la détention d’armes. L’autre suspect, âgé de 19 ans, ne serait pas non plus un inconnu puisqu’il se serait rendu coupable de menaces de mort dans le passé.