Opposés cette nuit au surinamais Jairzinho Rozenstruik, Ciryl Gane s’est imposé sur décision unanime des juges et continue sa belle série d’invincibilité.

Pour le 8ème combat de sa carrière dans les MMA, Ciryl Gane s’est offert une 8ème victoire, et celle-ci pourrait bien être le grand  tournant de son parcours à l’UFC. Opposé au combattant surinamais Jairzinho Rozenstruik, 5ème au ranking des poids-lourds de la fédération américaine, le Français de 30 ans nous a offert une démonstration de maitrise, s’imposant par décision unanime des arbitres (à chaque fois sur le score de 50 à 45) à l’issue des 5 rounds. Une belle performance qui n’a toutefois pas totalement satisfait un Ciryl Gane qui se rapproche grâce à cette victoire  des prétendants au titre poids-lourds : “J’ai quand même maîtrisé le combat mais il y a un petit goût amer. J’aurais préféré finir au sol, c’était quelqu’un d’extrêmement dangereux. Il te touche une fois ou deux et c’est fini. L’objectif c’était de terminer le combat avant la fin avec une belle soumission”.

Dana White pas satisfait de sa performance ?

Forcément, en conférence de presse, Ciryl Gane a été interrogé sur ses chances d’obtenir prochainement un combat pour le titre et s’est montré, à défaut d’être informé, très confiant sur son avenir : “Je veux aller le plus haut possible, je rentre dans les petits papiers et je veux que les gens sachent que je suis prêt : si vous voulez me mettre pour le titre, je suis prêt !Néanmoins, de son côté, Dana White, président de l’UFC, n’aurait pas vraiment apprécié l’attentisme et la gestion du Français, et a clairement tempéré les ardeurs de ce dernier : “Tout le monde parle de Ciryl Gane comme étant le nouveau gros prétendant, mais regardez ce que Francis a fait à Jairzinho. C’était sa soirée, et sa chance de montrer au monde qui il était. Il a gagné, mais bon… Il a gagné”. Un discours qui va sans doute motivé le natif de La-Roche-sur-Yon avant son prochain combat…