Clairement changé par son dernier séjour en prison, Kodak Black a répondu à ceux qui, comme Gucci Mane, affirment qu’il s’agirait d’un clone et non du vrai rappeur.

S’il a connu à plusieurs reprises la prison à seulement 23 ans, le dernier passage de Kodak Black derrière les barreaux a été particulièrement traumatisant pour le natif de Pompano Beach, en Floride. Arrêté à l’été 2018 avant le festival Rolling Loud puis condamné pour avoir falsifié des documents officiels afin de s’acheter une arme, le rappeur et ses proches avaient plusieurs fois fait état de violences physiques mais aussi morales. Kodak avait ainsi déposé plainte, dénonçant plusieurs passages à tabac de la part de gardiens de prison ainsi que l’impossibilité de pratiquer sa religion. Une situation qui lui avait valu de changer d’établissement pénitentiaire, avant qu’il ne soit finalement gracié par Donald Trump grâce au travail acharné de son avocat, une nouvelle évidemment largement célébrée par le principal intéressé qui a plusieurs fois remercié et rendu hommage à l’ancien président américain. Et s’il craint de nouvelles poursuites en Caroline du Sud où il est accusé depuis plusieurs années d’un viol sur une fan après un concert, Kodak tente clairement de se refaire une image, une stratégie pas vraiment surprenante au vue de sa situation. Dès sa sortie de prison, il a ainsi fait plusieurs dons – pour un total de 150 000 dollars – afin de soutenir plusieurs petits commerçants et de financer une partie des frais de scolarité d’enfants issus de familles en difficulté financière.

À LIRE AUSSI: Kodak Black : sa superbe demande en mariage à Mellow Rackz [Vidéos]

Kodak en colère

Dernièrement, il a également proposé de prendre en charge la totalité des frais de scolarité de 3 enfants dont les parents, 2 policiers chevronnés, avaient été abattus en service alors qu’il intervenait chez un homme impliqué dans une vaste affaire de pédophilie et de pédo-pornographie. Il a aussi demandé sa compagne, Mellow Rackz, en mariage, et est apparu beaucoup plus calme et apaisé, en plus d’avoir changé physiquement. Autant d’arguments qui font dire à certains qu’il pourrait s’agir d’un clone de Kodak et non du vrai rappeur, une rumeur notamment relayé par Gucci Mane sur Instagram. Et clairement, l’artiste d’origine haïtienne n’apprécie pas vraiment ce qui se dit à son sujet, au point d’y avoir répondu au cours d’un live Instagram : “’Ça ne ressemble pas à Kodak, c’est quoi ce délire’ donc à qui je ressemble ? Tout ce délire de clone, ça commence à m’énerver. À l’époque, toutes les autres fois où j’suis sorti, ce délire de clone je m’en foutais mais là vous me soulez. Tu peux pas me dupliquer, enc*lé. Y’a plein de n*gros qui essaient de m’imiter. C’est pour ça qu’ils avaient le seum quand j’suis rentré”. Une déclaration qui, on l’espère, va lui permettre de faire taire les rumeurs circulant autour de lui…