LeBron James a répondu aux propos de Zlatan Ibrahimovic, qui reprochait au basketteur de faire de “la politique”…

Le débat ne date pas d’aujourd’hui. Les sportifs professionnels doivent-ils profiter de leur statut pour intervenir sur les sujets politiques et sociaux ? A l’occasion d’une interview accordée à l’UEFA pour la chaîne suédoise Discovery+, Zlatan Ibrahimovic avait été questionné sur LeBron James. Puisqu’un grand champion sait en reconnaître un autre, le géant suédois n’avait évidemment pas tari d’éloges au sujet de son homologue de la NBA : “LeBron James est phénoménal dans ce qu’il fait”. Mais s’il fait donc l’unanimité sur les parquets, ce n’est visiblement pas le cas en dehors d’après l’attaquant de pointe du Milan A.C, qui trouve que, pour un sportif, LBJ expose de manière trop importante ses engagements politiques au grand jour. “Je ne fais pas de politique. […] C’est la 1ère erreur que font les gens lorsqu’ils deviennent célèbres et qu’ils acquièrent un certain statut. Restez en dehors de ça. Contentez-vous de faire ce que vous faites le mieux. Le reste, ça ne me semble pas bon.” Une pique qui fait écho au “Shut up and dribble” (“Tais-toi et dribble”) que lui avait lancé en 2018 la présentatrice conservatrice de Fox News Laura Ingraham, et à laquelle le joueur des Lakers, qui a atteint le record 1 300 matches joués en carrière, n’a pas manqué de répondre au sortir de sa victoire avec les Lakers contre les Portland Trail Blazers (102-93) ce 26 février.

Zlatan

À LIRE AUSSI: Zlatan Ibrahimovic répond à Romelu Lukaku après son chambrage

LeBron James réplique

Les remarques de Zlatan, LeBron James semble ne les avoir que très moyennement appréciées. “Je ne suis pas vraiment le genre de gars qu’il faut venir attaquer, car je fais ce qu’il faut”, répond-il à propos de ses engagements. Sûr de ses convictions et contrairement à Michael Jordan qui n’a jamais voulu s’engager publiquement ni pour des causes et ni en politique, le basketteur de 36 ans a ensuite ajouté : “Je m’engage en faveur de mon peuple et je prêche pour l’égalité, l’injustice sociale, le racisme, l’égalité en matière d’accès au vote. Toutes les choses qui ont rapport avec ce qui se passe au sein de notre communauté.” Enfin, il précisait : “Pendant longtemps, on s’est entendu dire qu’en tant que sportifs, on devait être reconnaissants de pouvoir lancer une balle, dribbler un ballon, frapper avec une batte de baseball. On nous disait qu’on n’était pas capable ni autorisé à parler d’autre chose. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Et ce ne sera plus le cas pendant un long moment.” Connu pour sa témérité, Zlatan pourrait répondre à son tour aux propos de la légende du basketball…