Plusieurs sites américains ont rapporté ces derniers jours les accusations de nombreux jeunes artistes qui affirment que The Game leur aurait réclamé une somme d’argent contre une exposition finalement très loin de ses promesses.

Officiellement retraité du rap, The Game reste toutefois présent dans l’environnement du hip-hop américain, notamment par l’intermédiaire de ses réseaux sociaux dont Instagram, sur lequel il compte plus de 11 millions d’abonnés, en plus de ses différents activités d’entrepreneur. Finalement, ces dernières semaines, son manager Wack 100 a nettement plus fait parler lui que le rappeur, d’abord en affirmant en janvier que son protégé pourrait sortir de sa retraite pour lâcher un nouveau projet. Tout récemment, il s’en était également largement pris à Meek Mill, affirmant que ce dernier n’avait pas répondu comme il l’aurait dû le faire face aux provocations de 6ix9ine, que le rappeur de Philadelphie a croisé à AtlantaEt vu les informations récentes le concernant, le rappeur de Compton aurait sans doute préféré rester dans l’ombre.

À LIRE AUSSI: The Game prêt à sortir de sa retraite pour balancer un nouveau projet ?

The Game, un arnaqueur ?

Plusieurs jeunes artistes ont en effet affirmé ces derniers jours avoir été arnaqué par The Game, qui les aurait approché en leur proposant de participer à une mix-tape qu’il produirait afin de les mettre en avant, en échange d’au moins 1 000 dollars. Mais plutôt que de leur offrir une réelle exposition, l’ancien membre du G-Unit aurait simplement publié en décembre 7 projets d’au moins 34 morceaux sur son compte secondaire SoundCloud, qui compte seulement 270 abonnés. Il n’en n’a pas fait non plus la promotion sur ses réseaux sociaux et n’aurait même pas pris le temps de poser sur un ou plusieurs morceaux. Autant dire que les différents participants de ces opus ne sont pas vraiment satisfaits, ayant engagé de grosses sommes pour un impact ridicule dans leur, puisque les morceaux comptabilisent entre 50 et 250 écoutes. Forcément, certains d’entre eux ont décidé de s’exprimer sur les réseaux sociaux afin d’exprimer leur colère. Des propos relayés par plusieurs sites et auxquels le principal intéressé, qui voit sa réputation écorner, n’a pas répondu…