Pour la promotion d’Ultra, Booba a rencontré le (très) jeune youtubeur, Julien Beats, dans les studios de Konbini…

Le média Konbini a invité le célèbre youtubeur en herbe Julien Beats dans ses studios pour une interview. Si l’enfant de 13 ans pensait se retrouver seul face caméra, le média lui avait en réalité réservé une grosse surprise en organisant une rencontre inattendue avec son rappeur préféré, Booba, venue en France pour défendre son dernier album, Ultra. Quelques secondes avant de rencontrer le Duc, Julien faisait l’éloge de ce dernier devant la caméra, déclarant notamment : “C’est le Duc, il est très régulier sur ses albums ça fait plus de 20 ans qu’il est là et franchement, quoi qu’on dise sur lui ça reste une légende dans le rap”. Visiblement pas dérouté par l’arrivée de Kopp, les 2 protagonistes ont ensuite pu parler de rap. B2O n’a d’ailleurs pas manqué de courtiser le jeune garçon à propos d’une éventuelle collaboration : “On va faire un feat un jour j’espère. Vu ton expertise, tu peux fumer le game” !

Booba x Julien Beats – La rencontre surprise… :

À LIRE AUSSI: Booba collabore avec JSX pour Mona Lisa [Clip]

Booba parle de JuL et Damso

Le média a ensuite proposé à JulienBeats de poser quelques questions à Booba. Le jeune garçon a alors demandé à Kopp si un featuring avec JuL était dans les tuyaux. Si le rappeur a avoué qu’une collaboration était un temps évoqué, leurs chemins se sont artistiquement parlant séparés depuis. “Ce qu’il fait aujourd’hui c’est pas trop mon délire, ça collerait pas trop je pense”. De son côté, le youtubeur n’a pas manqué de faire part de sa désapprobation à l’encontre d’Aya Nakamura et de Wejdene. Une vive réaction qui a bien fait rire le fondateur du 92i. Julien s’est ensuite penché sur le rôle de producteur qu’occupe Booba avec ses poulains. Une profession qui plaît tout particulièrement à l’ancien membre de Lunatic, qui n’a pas hésité a adresser un petit clin d’œil à l’un de ses anciens élèves, aujourd’hui devenu ennemi : “Même un Damso… c’est une fierté d’avoir fait connaître d’autres artistes”. Pas si rancunier que ça finalement B2O…