De nombreux heurts agitent le Sénégal après l’arrestation d’Ousmane Sonko, 3ème à l’élection présidentielle de 2019 et vu comme l’un des principaux rivaux de Macky Sall. Tandis qu’un homme est mort lors d’une manifestation, tué par l’armée, de nombreux rappeurs français ont réagi et ont tenu à apporter leur soutien au peuple sénégalais.

Ce mercredi, Ousmane Sonko, leader du principal parti d’opposition sénégalais, le Pastef-Les Patriotes, était arrêté après qu’une employée d’un salon de beauté l’ait accusé de viol le mois dernier. Une nouvelle qui a provoqué dans la foulée de nombreuses protestations à Dakar et dans plusieurs villes du pays, les manifestants dénonçant un coup monté afin de nuire au principal concurrent de Macky Sall, à un peu plus de 3 ans de la prochaine élection. Dans le même temps, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel, émanation du pouvoir, a annoncé que les signaux des chaînes de télévision senTV et Walfadjiri avaient été coupés, évoquant des “appels au soulèvement populaire, en diffusant des appels d’insurrection en boucle”. Le gouvernement a de son côté dénoncé, dans un communiqué, des actes regrettables de vandalisme et de violence qui violent “l’état de catastrophe sanitaire”.

Un soutien unanime

Et tandis que de nombreux incidents ont éclaté opposant les forces de l’ordre et les manifestants, la presse sénégalaise a annoncé ce jeudi la mort d’un jeune homme de 20 ans nommé Cheikh Coly, tué à Bignona, dans la région de Casamance, au sud du pays. Une situation qui inquiète forcément et a provoqué une large mobilisation sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnalités, parmi lesquels de nombreux rappeurs, de MHD à Kalash Criminel en passant par Youssoupha, Jok’Air, Mokobé ou Gradur. Tous espèrent évidemment que la paix reviendra rapidement et que l’opposition politique pourra continuer de s’exprimer face à un Macky Sall toujours plus contesté dans le pays…