Accusé de racisme lors de la rencontre opposant le PSG à l’Istanbul Basaksehir en décember, l’arbitre roumain Sebastian Coltescu a été suspendu jusqu’à la fin de la saison par l’UEFA pour un “comportement inapproprié”.

L’affaire avait fait énormément de bruit, dans un contexte mondial de lutte contre le racisme, notamment dans le sport. Le 8 décembre, dans le cadre de la 2ème journée des phases de groupe de la Ligue des Champions, le PSG affrontait les Turcs de l’Istanbul Basaksehir. Une rencontre qui va être interrompue en 1ère mi-temps après la colère de Pierre Webo, ancien international Camerounais aujourd’hui adjoint de l’entraîneur du club turc. Il reprochait en effet au 4ème arbitre, le roumain Sebastian Coltescu, d’avoir utilisé un terme raciste pour le désigner et qu’il soit exclu par l’arbitre principal. Face à cela, les 2 équipes avaient pris la décision de quitter la pelouse, poussant ainsi l’UEFA à décider du report du match, qui sera finalement disputé le lendemain.

À LIRE AUSSI: PSG – Basaksehir : L’arbitre accusé de racisme innocenté ?

Suspendu jusqu’à la fin de la saison

Tandis qu’au début du mois de février, l’enquêteur disciplinaire de l’UEFA avait affirmé ne pas avoir relevé de propos racistes de la part de l’arbitre mis en cause, l’organisation qui gère le football européen a malgré tout choisi de le sanctionner, mettant en avant un “comportement inapproprié”. Car si sur les différents enregistrements dévoilés par la presse, Coltescu ne prononce effectivement pas de terme raciste, il désigne malgré tout Webo par sa couleur de peau – il avait utilisé le terme “negru”, “noir” en roumain -. L’UEFA a également confirmé la suspension pour un match de Pierre Webo pour “conduite antisportive”, lui qui  s’était rendu coupable de nombreuses protestations bruyantes avant que l’incident avec le 4ème arbitre n’éclate…