Violemment passé à tabac mi-janvier dans le quartier de Beaugrenelle dans le XVème arrondissement de Paris, Yuriy a pris la parole pour la 1ère fois dans l’émission TPMP.

Son passage à tabac hyper violent avait choqué en France comme à l’étranger. Le 15 janvier dernier, alors qu’il rentrait du collège avec des amis à lui et se trouvait sur la dalle du quartier de Beaugrenelle, dans le XVème arrondissement de Paris, Yuriy, un adolescent de 15 ans, était violemment frappé par une dizaine de personnes – dont certains étaient armés de marteaux ou de matraques -. Très largement blessé, le jeune garçon va même être plongé plusieurs jours dans un coma artificiel avant d’en être finalement sorti et d’entamer une rééducation physique douloureuse, en plus du traumatisme important qu’il a connu.

Dans le même temps, de nombreuses personnalités comme des anonymes avaient pris la parole pour lui apporter leur soutien, tandis que plusieurs hommes politiques se sont saisis de l’affaire pour générer un débat sur la sécurité dans certains quartiers et certaines villes. 2 semaines après les faits, les enquêteurs du 3ème district de la PJ de Paris avaient quant à eux procédé à plusieurs interpellations, notamment dans la ville de Vanves, d’où certaines jeunes précédemment frappés dans le quartier de Beaugrenelle étaient originaires. Aujourd’hui, 9 jeunes ont déjà été mis en examen dans cette enquête, dont 5 pour “tentative d’assassinat” et un 6ème pour “complicité”, et 5 d’entre eux ont déjà été placés en détention provisoire.

À LIRE AUSSI: Affaire Yuriy : 9 personnes interpellées et placées en garde à vue

Yuriy répond à Cyril Hanouna

Comme sa mère et son beau-père l’avait fait quelques jours après la terrible agression subie par Yuriy, ce dernier a pris la parole pour la 1ère fois ce mardi 9 mars au soir dans TPMPL’occasion pour lui d’évoquer ses souvenirs de son agression et la peur de mourir qui est monté en lui à ce moment, alors qu’aujourd’hui il a repris le chemin de l’école : “Oui je m’en rappelle, c’était sur la dalle Beaugrenelle avec quelques amis. Là, on voit une dizaine de personnes et puis après je me suis retrouvé au sol et après y’a la vidéo comme vous l’avez vu […] Y’a eu les passants, puis les pompiers qui m’ont amené et après on m’a annoncé qu’il y avait une opération, et ensuite je me suis endormi […] Sans le penser, j’ai ressenti la peur de la mort parce que ce qui m’est arrivé, c’était pas rien”.

Il a également tenu à démentir les informations affirmant qu’il faisait lui-même partie d’une bande ayant commis des actes violents pouvant avoir provoqué ce déchaînement de violence (alors que certains se demandent ce qu’il faisait avec un tournevis dans la poche) : “Je fais pas partie d’une bande, on est un groupe d’amis […] on était sur cette dalle, on s’amusait bien, on jouait au foot parfois donc non, ce n’est pas une histoire de bandes”. Enfin, il a souhaité remercier ceux qui l’ont soigné et l’ont soutenu dans cette épreuve, affirmant aller mieux sur les plans physique et mental tout en confiant vouloir désormais aller de l’avant.

À LIRE AUSSI: Yuriy : de nombreuses personnalités réagissent à son horrible agression