Doc Gynéco a été interpellé à son domicile puis placé en garde à vue ce mercredi dans le cadre d’une enquête en flagrance pour “violences volontaires par conjoint”. Il aurait donné plusieurs coups à sa compagne lors d’une dispute sur fond de jalousie.

C’est une information révélée ce mercredi soir par Le Parisien. Un peu plus tôt dans la journée, Doc Gynéco a été interpellé à son domicile puis placé dans la foulée en garde à vue. Le parquet de Paris a ouvert dans le même temps une enquête en flagrance pour des faits de“violences volontaires par conjoint” qui se sont produits ce mercredi. Son épouse, qui aurait reçu plusieurs coups au visage au cours d’une dispute qui a dégénéré et souffrait d’un oedème à l’oeil, a quant à elle été transportée à l’hôpital. Les investigations ont été confiées aux enquêteurs du commissariat du 18ème arrondissement de Paris.

Pas de plainte

Selon plusieurs informations, les policiers auraient en fait été appelés par une voisine du couple, alertée par des cris, et vont se faire ouvrir la porte par le fils de Bruno Beausir, présent lors de la dispute du couple sur fond de jalousie. Et tandis que l’artiste de 46 ans, qui n’était pas alcoolisé, a reconnu plusieurs claques et n’a opposé aucune résistance face aux policiers, sa conjointe a elle refusé de déposer plainte. Interrogé par Le Parisien, l’avocat de Doc Gynéco, Jonathan Khalifa, a affirmé qu’il se trouvait toujours dans les locaux de la police et était encore interrogé ce jeudi midi.

À LIRE AUSSI: Doc Gynéco vs Eric Naulleau : un clash et des excuses en direct dans TPMP [Vidéo]