La cérémonie des Grammy Awards se déroulait cette nuit à Los Angeles. Beyoncé, Megan Thee Stallion ou encore H.E.R ont été récompensées, tout comme Nas et Kanye West.

Près d’un an jour pour jour après les 1ères fermetures des salles de concert et des théâtres aux Etats-Unis, les Grammy Awards se tenaient ce dimanche soir au centre des congrès de Los Angeles, dans un contexte sanitaire évidemment particulier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les femmes ont largement été mis à l’honneur, à commencer par Beyoncé, qui a notamment remporté les prix de Meilleure vidéo musicale pour Brown Skin Girl, ainsi que de Meilleure performance R&B pour son titre Black Parade. Des récompenses auxquels se sont ajoutées celles avec Megan Thee Stallion – pour leur collaboration sur le remix de Savage – permettant à Queen B de devenir l’artiste féminine la plus récompensée par les Grammy, avec 28 trophées remportées au cours de sa carrière. Emue, elle en a évidemment profité pour faire passer un beau message lors de son passage sur scène : “En tant qu’artiste, je considère que c’est mon travail, notre travail à tous, d’être le reflet de notre époque. Je voulais soutenir, encourager, célébrer toutes les reines et les rois noirs qui continuent à m’inspirer et à inspirer le monde entier”.

Megan Thee Stallion frappe fort

L’autre grande gagnante de la soirée s’appelle Megan Thee Stallion, qui a donc été sacré dans les catégories de Meilleure performance rap et de Meilleure chanson rap pour le remix de Savage, mais a aussi remportée la catégorie de Révélation de l’année. Une superbe soirée qui vient couronner une année auréolée de succès pour la jeune rappeuse de Houston, qui a aussi connu quelques déboires personnels. De son côté, Taylor Swift a reçu la récompense d’Album de l’année avec Folklore, la 3ème de sa carrière, pendant que H.E.R a remporté celle de Chanson de l’année avec I can’t breathe, un titre en référence au décès de George Floyd dénonçant les violences policières et les discriminations raciales aux Etats-Unis. Enfin, pour la 2ème année consécutive, Billie Eilish a remporté le prix du Meilleur enregistrement de l’année, cette fois avec son morceau Everything I Wanted. La jeune femme a toutefois avoué être mal à l’aise, expliquant que selon elle, c’est Megan Thee Stallion qui aurait aussi dû l’emporter dans la catégorie.

Nas sacré pour la 1ère fois

Légende du rap américain, Nas a également été sacré par les votants ce dimanche soir, qui l’ont consacré dans la catégorie de Meilleur album rap pour King’s Disease. Une récompense méritée pour un artiste qui porte fièrement depuis plus de 25 ans l’étendard du rap new-yorkais, et était en concurrence avec D Smoke, Jay Electronica, Royce da 5’9″ et Freddie Gibbs. Ce dernier, sans doute un peu déçu mais pas démoralisé pour autant, a d’ailleurs tenu à relativiser les choses devant ses amis avec une petite blague. Dans le même temps, Kanye West a lui aussi été récompensé, 1 an après avoir publié une vidéo durant laquelle il urinait sur l’une des statuettes symbolisant sa victoire aux Grammy, dans la catégorie de Meilleur album de musique chrétienne contemporaine pour Jesus is King.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RAPRNB Le Mag (@raprnblemag)

Le palmarès

Album de l’année : Folklore, Taylor Swift
Enregistrement de l’année : Everything I Wanted, Billie Eilish
Chanson de l’année : I Can’t Breathe, H.E.R.
Révélation de l’année : Megan Thee Stallion
Meilleur clip : Brown Skin Girl, Beyoncé
Meilleur album pop vocal : Future Nostalgia, Dua Lipa
Meilleure performance pop solo : Watermelon Sugar, Harry Styles
Meilleure performance pop par un duo/groupe : Rain On Me, Lady Gaga et Ariana Grande
Meilleur album de R&B : Bigger Love, John Legend
Meilleure chanson de R&B : Better Than I Imagine, Robert Glasper
Meilleure performance R&B : Black Parade, Beyoncé
Meilleur album de R&B progressif : It Is What It Is, Thundercat
Meilleure performance R&B traditionnel :Anything for You, Ledisi
Meilleur album de rap : King’s Disease, Nas
Meilleure chanson de rap : Savage, Meghan Thee Stallion, Beyoncé, Shawn Carter, Brittany Hazzard, Derrick Milano, Terius Nash, Megan Pete, Bobby Session Jr., Jordan Kyle Lanier Thorpe et Anthony White
Meilleure performance rap : Savage, Megan Thee Stallion x Beyoncé
Meilleur album latino urbain ou de pop : YHLQMDLG, Bad Bunny

Le tapis rouge

Malgré des restrictions sanitaires importantes, les artistes présents lors de la cérémonie ont posé devant les quelques photographes autorisés. Et si les enfants n’étaient pas autorisés, DaBaby a trouvé une astuce en s’offrant un tapis rouge personnel sur lequel il a convié sa mère et sa fille.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LONG LIVE G (@dababy)