Un américain de 18 ans a écopé d’une peine de 3 ans de prison, quelques mois après avoir piraté les comptes Twitter de nombreuses personnalités.

Petit génie de l’informatique, Graham Ivan Clark était parvenu à déceler une importante brèche dans le système de sécurité de Twitter. Une faille que l’adolescent, alors âgé de 17 ans, avait exploré au mois de juillet en piratant de nombreux comptes de personnalités et d’entreprises américaines de haut-standing, de Barack Obama à Kanye West – et sa future ex-épouse Kim Kardashian – en passant par Bill Gates, Elon Musk ou même tout simplement l’entité Twitter. Il avait également mis en place une arnaque via un message publié sur ces différents comptes, expliquant qu’en lui offrant un certain montant de bitcoins, il rendrait le double. Un système qui avait permis au jeune homme de gagner près de 100 000 dollars.

Twitter

À LIRE AUSSI: Twitter : les comptes de grosses personnalités hackés, plus de 100 000 euros volés

3 ans de prison

Jugé comme un mineur, ce qu’il était au moment des faits, le jeune homme a pu éviter une peine minimale fixée à 10 ans de prison pour un adulte dans ce genre d’affaires, mais a aussi bénéficié d’une peine allégée après avoir plaidé coupable et avoir restitué l’argent volé à de nombreux internautes particulièrement naïfs. Clark, qui vivait chez ses parents à Tampa Bay, en Floride, a également accepté de donner ses différents mots de passe, des données évidemment capitales pour un pirate informatique. Autant d’éléments qui ont poussé la justice à le condamner à passer 3 ans dans une prison pour jeunes adultes, tandis que le juge en charge de son dossier a parlé d’une bonne leçon, qui n’hypothèque toutefois pas son avenir : Il doit être tenu pour responsable de ce crime et les autres escrocs potentiels peuvent voir les conséquences de leurs actes. Dans ce dossier, nous avons pu appliquer la loi sans hypothéquer son futur tout en lui montrant, comme avec chaque enfant autant que possible, qu’il doit bien retenir cette leçon”.

À LIRE AUSSI: Jay-Z et le PDG de Twitter se lancent dans le bizness du bitcoin