La prestation de Megan Thee Stallion et Cardi B durant les Grammy’s a mis en rogne les conservateurs américains…

Ce dimanche 14 mars était marqué par la 63ème cérémonie des Grammy Awards. Un événement durant lequel Megan Thee Stallion et Cardi B ont fait parler d’elles après leur prestation très “osée” de WAP. Poses provocantes, tenues sexy… le spectacle n’a pas plu à la partie conservatrice des Etats-Unis, qui ne s’est pas gênée pour le faire savoir. Invitée sur Fox News au lendemain du show, Candace Owens, une journaliste conservatrice américaine a fait part de son désarroi face à cette séquence, expliquant notamment que le morceau comme le spectacle contribuaient à la “destruction des valeurs américaines”. Une intervention à laquelle Cardi B a répondu sur Twitter avec humour (d’autant qu’elle a déjà eu affaire à Owens lors de l’élection de Biden), écrivant : “Yaaaayyyyyyy NOUS SOMMES SUR FOX NEWS LES GARS !!! Wap wap wap !”, avant d’enchainer avec un 2nd message : “En fait, je vais juste remercier Candy. Elle a mis ma performance sur Fox News en lui donnant plus de visibilité, ce qui a contribué à booster les vues sur YouTube, qui comptent pour mes streams et mes ventes”, précisant que seuls les parents pouvaient contrôler ce que leurs enfants avaient le droit de regarder. “Personne d’autre !”, concluait-elle dans son mesage, elle qui préfère d’ailleurs que sa fille Kulture n’écoute pas le morceau !

À LIRE AUSSI: Cardi B ne veut pas que Selena Gomez arrête sa carrière [Photos]

Une guerre virtuelle

En 2 temps 3 mouvements, Candace Owens a répliqué, s’engageant dans un long échange avec la rappeuse toujours sur le réseau social à l’oiseau bleu, expliquant ne pas avoir de soucis avec le fait qu’elle ait du succès, mais qu’elle était opposée au fait qu’elle soit : “utilisée pour encourager les jeunes femmes à se priver de leur dignité.Très taquine, Belcalis Marlenis Almánzar a continué à remercier son interlocutrice pour la visibilité qu’elle lui offrait avec ce coup de gueule : “Quoi qu’il en soit, félicitations pour ta nouvelle émission, j’espère que tu parleras encore davantage de WAP, j’ai besoin qu’il atteigne un nouveau public pour devenir 6 fois platine. Toute exposition aidera. Je t’aime, Candy”. Pour illustrer son message, Cardi B avait choisi une photo nue de l’ex-première dame des Etats-Unis, Melania Trump, à l’époque où cette dernière faisait du mannequinat. Après tout, pourquoi la femme de Trump aurait-elle eu de le droit de jouer des atouts charmes, et pas le duo de rappeuses !?

Des attaques personnelles

Si les attaques étaient pour ainsi dire assez fair-play jusqu’alors, la situation s’est rapidement envenimée. Et c’est la rappeuse de 28 ans qui a lancé la 1ère pierre, en partageant une capture d’écran d’un article qui prétendait que le mari de Candace Owens l’avait trompée avec son frère, accompagnant sa déclaration d’un prétendu tweet dans laquelle la journaliste confirmait les faits. Rétorquant à Cardi B que les preuves étaient photoshopées, la conservatrice a alors ajouté : “Une seule d’entre nous a un mari qui couche à droite et à gauche”, référence aux rumeurs selon lesquelles Offset aurait couché avec d’autres femmes. L’interprète d’UP a quant à elle continué à appuyer là où ça fait mal en partageant toute une série d’articles de blog qui abordaient la coucherie à laquelle se seraient adonnés le mari et le frère de Candace.

Une attaque en justice

La journaliste s’est de nouveau expliquée sur les articles publiés par ces différents blogs, arguant que les médias s’étaient tous fait berner par une fausse preuve, retouchée par ordinateur, et que rien de tout ça n’était vrai. Elle a ensuite annoncé qu’elle attaquait la native du Bronx en diffamation : “Oui. Je viens de parler avec ma famille. Je vais poursuivre Cardi à 100% pour cette absurdité. Tu ne peux pas commencer à balancer des mensonges sauvages contre des membres de ma famille parce que tu es énervée que quelqu’un t’ait interpellée sur ta performance odieuse”. La rappeuse s’est alors demandée quel serait le motif valable pour la poursuivre en justice étant donné que de nombreux médias ont déjà partagé l’information en novembre. La mère de Kulture a enfin écrit sur Twitter que si quelqu’un devait attaquer l’autre en justice, ça devait plutôt être elle pour avoir été accusée à tort de photoshoper des images. Une altercation qui, vous vous en doutez, a provoqué un sacré raffut sur les réseaux sociaux, tandis que Cardi B a préféré supprimer ses tweets !!!