INTRO
J.V.L.I.V.S

COUPLET 1
T’sais qu’il nous faut la recette, c’est Dieu qui donne la conduite
Vers là, ça vit du recel, vers là, ça vit du hustle
Tir blindé comme en Corse, avance sans père, sans mentor
3.5.7 sous l’manteau, on vient quand les p’tits s’endorment
Doré dans la sacoche, conditionné au détail
Gros, 2 micros dans l’appart’, ça mène la zipette en Smart
Le shit et la march’, dans les mœurs comme l’Olympique
Beaucoup trop impliqués, beaucoup trop indiqués
Empéguer vers l’horloge, t’sais qu’on aime trop le bordel
Sors un briquet j’allume le chiffon qui sort du cocktail
2 tapins dans la 500, garée d’vant l’hôtel
J’ai besoin d’oxygène, ça finit en bain d’sang
10K sur un coup d’tête, j’ai déjà trop morflé
Et fais-toi du soucis si c’est moi qui tient la bouteille
Mes douleurs dans la vo’-vo’, souvent mauvais karma
Mais ça roule pas en Volvo, ça vend que la pasta
Et sa mère le 36, sa mère les végé’
Il m’faut un océan d’javel pour m’laver d’mes péchés
J’ai 3.6.5 des pêchés (j’ai 3.6.5 des pêchés)
Et si hier, on t’a lâché, on va jamais t’repêcher
SRPJ, sale affaire, elle reviendra la moisson
J.V.L.I.V.S, mais reviendra la boisson
Des CZ et des guitares, ça fait peur à la nation
Bébé, j’t’aimerai encore quand s’en ira la passion (quand s’en ira la passion)

REFRAIN
Parano, j’peux pas donner trop d’amour
Mais par amour, j’crois qu’j’vais devenir parano
J’ai pardonné, mais j’ai trop donné par amour
Mais depuis ne-jeu, l’oseille rend nerveux
Parano, j’peux pas donner trop d’amour
Mais par amour, j’crois qu’j’vais devenir parano
J’ai pardonné, mais j’ai trop donné par amour
Mais depuis ne-jeu, l’oseille rend nerveux

COUPLET 2
Cherche à trouver tes faiblesses aussi les points d’pression
Longtemps qu’on n’est plus grossiers, et si on s’met sur toi, c’est dur
Cherche à trouver ton adresse, cherche à trouver 2 millions
Cherche la faille dans l’dossier, on cherche les vices de procédure
Toujours les idées tordues quand on rentre dans la que-ban
J’vais faire comme Franck Lucas, dans 2 ans, j’suis au Roucas-Blanc
Et dis “Alléluia” si on t’a pas vé-trou, tendu quand y’a des anges, quand y’a des gros sous et tout
Y’a la moula, mon garçon, sûr qu’tu vas saigner du nez
Fauteuil à l’entrée du tiekson, que la écaille de poisson
Ici, on n’est pas trop lover, ici, on n’est pas trop rêveur
Une cagoule, un revolver, ça shoote comme Larry Hoover

REFRAIN
Parano, j’peux pas donner trop d’amour
Mais par amour, j’crois qu’j’vais devenir parano
J’ai pardonné, mais j’ai trop donné par amour
Mais depuis ne-jeu, l’oseille rend nerveux
Parano, j’peux pas donner trop d’amour
Mais par amour, j’crois qu’j’vais devenir parano
J’ai pardonné, mais j’ai trop donné par amour
Mais depuis ne-jeu, l’oseille rend nerveux

 

SCH – Parano :