Banni de la quasi-totalité des réseaux sociaux traditionnels, Donald Trump pourrait bientôt revenir sur le devant de la scène à travers sa propre plateforme.

S’il fut incontestablement le président le plus contesté de l’histoire moderne des Etats-Unis, Donald Trump n’a pas terminé son 1er mandat de la meilleure des manières, battu par son adversaire démocrate Joe Biden. Peu de temps après, l’ancien chef d’entreprise avait vu Twitter le bannir définitivement, tandis que Facebook, Instagram, Youtube ou encore Snapchat ont suivi en le suspendant temporairement ou à vie. Une mauvaise nouvelle pour celui qui avait justement pris l’habitude de communiquer par ses réseaux sociaux et comptait bien, même loin de la Maison Blanche, rester très présent dans la vie politique américaine. Et s’il s’est depuis retiré avec son épouse dans un complexe hôtelier de Palm Beach, en Floride, Trump a visiblement opté pour une solution alternative afin de faire entendre sa parole comme il l’entend.

À LIRE AUSSI: Joe Biden élu président : les rappeurs US réagissent !

Un ancien conseiller vend la mèche

Durant le week-end, Jason Miller, ancien conseiller du président Trump, était présent sur l’antenne de Fox News, et a notamment évoqué un éventuel retour de son ancien patron sur la scène médiatique. Et il a annoncé que ce dernier lancerait sa propre plateforme d’ici 2 à 3 mois : “Je pense que nous allons voir le président Trump de retour sur les réseaux sociaux dans deux ou trois mois”. Visiblement, celui qui a présidé les Etats-Unis entre 2017 et janvier dernier a eu l’embarras du choix au moment de choisir une équipe pouvant l’accompagner dans ce projet : “Ce n’est pas une société seulement qui a approché le président, il y a de nombreuses sociétés (…) Cette nouvelle plate-forme sera quelque chose de gros ; tout le monde le veut, il va apporter des millions et des millions, des dizaines de millions d’abonnés à cette nouvelle plate-forme”. L’occasion pour lui de revenir dans le jeu politique, avec pour objectif une hypothétique nouvelle candidature en 2024.

Donald Trump

À LIRE AUSSI: Trump banni de Twitter, Facebook, Twitch, Instagram… Booba partage sa douleur !