Brad Pitt serait dévasté après les accusations de violences conjugales faites par Angelina Jolie à son encontre…

Ils formaient l’un des couples les plus glamours d’Hollywood et constituaient à eux 2 l’incarnation du rêve américain entre les années 2000 et 2010. Toutefois, l’idylle qu’ont partagée Brad Pitt (qui avait quitté Jennifer Aniston pour cette relation) et Angelina Jolie a coupé court il y a près de 5 ans. S’en est suivie une longue procédure de divorce, qui s’est close en 2019. Un nouvel élément a néanmoins rebattu les cartes : un témoignage appuyé de preuves dans lequel l’actrice de 45 ans affirme avoir été victime de violences conjugales. Une version soutenue par le fils aîné du couple, Maddox (19 ans), qui a également témoigné en faveur de sa mère. Une véritable bombe médiatique, alors que les 2 ex-lovers se disputent toujours la garde de leurs 6 enfants et le partage de leurs biens. D’après son entourage, le comédien aurait été particulièrement touché par ces accusations…

brad pitt angelina jolie

À LIRE AUSSI: Childish Gambino travaille sur une série inspirée de Mr. & Mrs. Smith [Teaser]

Brad a “le cœur brisé

Dans les colonnes du magazine américain Page Six, un proche de Brad Pitt a confié que l’acteur de 57 ans était abattu par le témoignage de son ex-compagne : “Brad a le cœur brisé qu’Angelina ait choisi cette voie. Il est resté beaucoup d’émotions de leur mariage”. D’après cette source, l’acteur natif de Shawnee dans l’Oklahoma ne réfuterait pas les faits pour autant : “Il a pris la responsabilité de ses actes et a reconnu ses problèmes passés, il a arrêté de boire et de fumer, mais elle n’a jamais admis le moindre défaut. Le mariage était très passionné et toxique par moment et, comme tous les couples, ils ont eu des disputes, mais ont aussi partagé beaucoup de bons moments ensemble.” L’informateur poursuit ensuite en prenant la défense de la tête d’affiche des célèbres Seven et Fight Club, expliquant notamment qu’aucune plainte n’a jamais été déposée durant toute la durée de leur relation : “Brad n’a jamais été arrêté ni inculpé pour quoi que ce soit et il n’y a jamais eu de rapport de police concernant des allégations de violences conjugales”. D’après lui, le timing de ses révélations choquantes aurait été finement calculé : “Brad et son camp n’ont jamais attaqué Angelina. Mais son camp pense que cette fuite a été calculée pour influencer l’opinion avant la conclusion de leur procès. Brad a l’impression d’être de plus en plus isolé de ses enfants, et il est dévasté par cette situation.” Outre-Atlantique, certaines rumeurs font état d’un verdict imminent, annonçant que la conclusion du procès devrait être rendue ce mois-ci…