Suite la mise en détention d’NBA YoungBoy plus tôt dans la semaine, son avocat a livré quelques infos sur la situation de son client…

Alors qu’NBA YoungBoy a été arrêté puis mis en détention par le FBI lundi 22 mars, son avocat, James Manasseh est revenu sur la mésaventure de son client. Pour l’homme de loi, l’arrestation de YoungBoy est tout simplement une “mascarade”. Il a aussi confié avoir été pris au dépourvu par l’interpellation du rappeur de Bâton-Rouge, mais aussi, et surtout, par le mandat d’arrêt fédéral qui avait été lancé contre lui. Dans des informations révélées par le journal local de la Nouvelle-Orléans, The Advocate, James Mannasseh n’avait même pas été prévenu qu’un mandat avait été lancé et que les fédéraux tentaient de localiser YB : “Ce qui lui est arrivé en Californie est une mascarade […] toutes les agences de loi fédérale savent que nous représentons Kentrell (le prénom du rappeur, Ndlr) et personne ne nous a rien dit concernant le mandat d’arrêt émis à son encontre. Si cela avait été le cas, nous lui aurions demandé de venir à notre bureau de manière sécurisée et non-publique… Selon l’avocat : “leur tactique de l’arrêter par surprise en Californie n’était pas nécessaire. Ce n’était qu’un moyen pour le gouvernement de montrer la force et le pouvoir qu’il peut avoir sur un individu”.

À LIRE AUSSI: NBA YoungBoy arrêté par le FBI après une course poursuite [Vidéo]

Une histoire de tournage de clip à Bâton-Rouge ?

Kentrell Gaulden, de son vrai nom, est en détention depuis le 22 mars donc, après qu’une voiture du LAPD, la police de Los Angeles, ait tenté de procéder à son arrestation dans la cité des anges. Une interpellation à laquelle NBA YoungBoy a tenté de fuir, d’abord, à bord de son véhicule, puis ensuite à pied. Un périmètre de recherche avait été mis en place, et l’aide de la section canine K-9 a même était nécessaire à sa capture. Mais selon son avocat, le mandat d’arrêt en question datait de 2020, et donc de son arrestation en septembre lors du tournage d’un de ses clips sur un parking de sa ville natal, Bâton-Rouge. A l’heure actuelle, des infos colportées par des médias américains font non officiellement état de charges retenues contre lui, telles que : “possession d’armes à feu en récidive” ainsi que “possession d’armes à feu non enregistrées” au centre de la Législation Nationale des armes à feu. On sait qu’un Calibre 45 et un 9 millimètres ont été retrouvés en sa possession en septembre lors de ce fameux tournage de clip. Mais l’avocat du rappeur de 21 ans a tout de même précisé que ce lundi, qu’aucune arme à feu n’avait été retrouvée directement sur son client. On parle pour l’heure, tout de même d’une peine de prison qui pourrait aller de 5 à 10 ans pour YoungBoy, lui qui connaissait déjà quelques soucis personnels.…