Chaque semaine, découvrez notre sélection des 5 clips rap et R&B sortis ces derniers jours aux US… Au programme aujourd’hui, Lil Nas X nous emmène dans un monde parallèle oscillant entre paradis et enfer dans Montero, Calboy et Lil Wayne font un constat amer sur les problèmes créés par le succès dans Miseducation alors que Burna Boy rend hommage à toutes les femmes du globe dans 23. De son côté, Rod Wave pleure la mort d’un petit garçon dans Tombstone, et enfin Lil Tjay, Polo G et Fivio Foreign mènent des vies princières dans Headshot

 

  • Lil Nas X – Montero (Call Me By Your Name) :

Lil Nas X a dévoilé le clip diabolique de Montero ce vendredi 26 mars. Dirigé par le réalisateur (un peu mystique), photographe et styliste ukrainien Tanu Muino (Up de Cardi B, Juro que de Rosalía, Small Talk de Katy Perry…) et le rappeur lui-même, la vidéo met en scène X dans un univers parallèle, passant du paradis à l’enfer dans des décors en 3 dimensions somptueux. Il y incarne plusieurs personnages, et offre un clip dans lequel le rapport au côté charnel et à la provocation est très présent. Le court-métrage se termine d’ailleurs avec un lap-dance de Lil Nas sur le diable. Un show qui lui permettra finalement de le séduire, puis de le tuer, avant de prendre sa place et donc de devenir le diable en personne. Sujet à beaucoup de controverses, le contenu s’est retrouvé en Top Tendance sur Twitter dès sa sortie. C’était toutefois certainement l’effet escompté par le principal intéressé. Il avait d’ailleurs déjà utilisé un extrait de cette musique il y a quelques semaines pour répondre à une insulte homophobe balancée par 6ix9ine à son encontre

À LIRE AUSSI: Lil Nas X dévoile un nouveau single et crée la polémique [Clip]

 

  • Calboy feat. Lil Wayne – Miseducation :

Miseducation, c’est la réunion de 2 générations de rappeurs autour d’un même morceau : Calboy et Lil Wayne. Dans le clip de ce titre réalisé par Shomi Patwary (No Angel de Beyoncé, Multiply d’A$ap Rocky, Ric Flair Drip d’Offset et Metro Boomin…), les 2 artistes se retrouvent à l’image en train d’enregistrer leurs couplets dans une sorte de grand hall désaffecté puis dans un studio. Weezy débite alors face caméra, blunt dans la main droite et gobelet dans la gauche, avec toute la prestance qu’on lui connaît. Au travers de leurs textes, ils reviennent sur les problèmes liés à la rue et au succès, comme la consommation de drogue notamment. Calboy a connu une année 2020 tonitruante avec la sortie d’un projet baptisé Long Live The Kings, suivi par sa réédition quelques semaines plus tard. En outre, il a collaboré avec différents artistes comme YG sur Thug Kry, mais aussi sur Diana de Pop Smoke.

 

  • Burna Boy – 23 :

Burna Boy a présenté le clip de 23, extrait de son album Twice As Tall sorti en août 2020 et récompensé d’un grammy awards dans la catégorie Meilleur album de musique du monde à l’occasion de la 63ème cérémonie en mars. Une victoire qui a permis au beatmaker français, et proche d’Orelsan, Skread d’être également récompensé puisqu’il a collaboré avec Burna Boy sur ce fameux track (23). Mise en boîte par le réalisateur nigérian de 38 ans, Clarence Peters, la vidéo rend hommage aux femmes du globe, et à l’excelence. Qu’elles soient en fauteuil roulant, pianiste, danseuse, Dj, derrière un micro ou encore avec un ballon de basket dans les mains, le chanteur nigérian tient à saluer chacune d’entre elles. L’artiste de 29 ans apparaît pour sa part partiellement dans la vidéo, pour ses playbacks, immergé dans une chambre obscure où sont projetées des images, et dans différents decors. Le titre du morceau, 23, fait quant à lui directement allusion au célèbre numéro que portait Michael Jordan lorsqu’il évoluait chez les Bulls, et qui est devenu synonyme de réussite !

Burna Boy – Twice As Tall :

À LIRE AUSSI: Skread : Le producteur français gratifié aux Grammy’s 2021, avec Burna Boy

 

  • Rod Wave – Tombstone :

Le rappeur et chanteur de 21 ans, Rod Wave a lâché le 3ème album de sa jeune carrière ce vendredi 26 mars. Baptisé SoulFly, l’opus contient 19 titres dont le morceau Tombstone, qui a été clippé quelques jours seulement avant la parution de son nouveau projet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette vidéo réalisée par Reel Goats (également réal de Rockstar, BOP on Broadway et Baby Sitter de DaBaby) a connu un franc-succès, avec près de 7 millions de vues en 2 jours. Celle-ci illustre le meurtre d’un enfant afro-américain par un policier, alors que de son côté, Rod Wave est immergé dans un décor enneigé très esthétique. Ce nouveau projet voit quant à lui le jour plus de 8 mois après la sortie de la réédition de Pray 4 Love, qui comptait 25 titres au total et des featurings avec Lil Baby et Yo Gotti notamment.

Rod Wave – SoulFly :

 

  • Lil Tjay feat. Polo G & Five Foreign – Headshot :

Lil Tjay fait équipe avec Polo G et Fivio Foreign sur le morceau Headshot. Le clip réunit les artistes dans un immense manoir, disposant de majordomes, de techniciennes de surface et de divers employés sur place pour répondre à leurs requêtes. Une véritable vie de palace (un peu excessive même !) dans laquelle ils nous immergent, alors que plusieurs jolies figurantes profitent d’une luxueuse piscine dans le même temps. Clou du spectacle – qui ne fera très probablement pas sourire les associations de défense animale -, les rappeurs se sont alloués les services d’une girafe, qui leur fait office d’animal de compagnie. Lil Tjay travaille actuellement sur son 2ème album, Destined 2 Win, qui sortira le 4 avril. Il succédera à son EP State of Emergency, paru en 2020 et sur lequel on retrouvait Jay Critch, Sheff G, Sleepy Hallow, Jay Gwuapo ou encore le défunt Pop Smoke…