Nike a décidé de poursuivre en justice la compagnie qui a collaboré avec Lil Nas X afin de produire une paire d’Air Max 97 contenant de multiples références au Diable.

Après la polémique, place aux actions en justice. Ce week-end, quelques jours après avoir fait son grand retour avec un nouveau single intitulé MONTERO (CALL ME BY YOUR NAME) accompagné par un clip très provocateur dans lequel il dansait sur une représentation de Satan, Lil Nas X faisait de nouveau parler de lui. Le rappeur originaire de Géorgie a en effet collaboré avec la marque MSCHF pour une paire d’Air Max 97 faisant de nombreuses références au Diable. Les sneakers contiennent notamment une goutte de sang présenté comme humain dans la bulle d’air, ont été produites à 666 exemplaires et se sont vendues pour 1 018 dollars – en référence à un verset de la Bible faisant référence au bannissement de Lucifer du paradis. Enfin, on y trouve également une croix sainte renversée et un pentagramme attachés aux lacets, preuve que le Diable se trouve réellement dans les détails.

À LIRE AUSSI: Lil Nas X se défend après les attaques suite à son nouveau clip… et fait face à une nouvelle polémique

Nike passe à l’attaque

Sauf que ce lundi 29 mars, Nike, qui a nié être impliqué dans cette collaboration, a décidé d’engager des poursuites judiciaires envers la compagnie MSCHF Product Studio. Le géant Américain, qui n’a donc rien à voir avec ces chaussures, ne veut surtout pas que son nom ou logo soit associé à cette controverse. Selon les documents obtenus par le TMZ, la marque au Swoosh pense que l’entreprise mise en cause a volontairement joué sur le fait que Nike approuverait la conception de cette paire délirante et estime que sa réputation “a été endommagée”. Nike voudrait faire en sorte que tout le monde sache qu’elle n’est en rien liée à tout cela et ne soutenait pas le satanisme, conscient que cela pourrait leur faire perdre des clients. La marque a donc décidé d’attaquer MSCHF devant la justice new-yorkaise pour contrefaçon, réclamant d’importants dommages et intérêts.

Probablement la meilleure posture a adopté pour Nike, qui avait déjà vu la colère et l’incompréhension de certains de ses clients et associés naître ces dernières heures, notamment de la part de certains sportifs sponsorisés par celle-ci, à l’image de l’ancien joueur de NBA Nick Young, qui s’est livré sur Twitter : “Mes enfants n’écouteront plus jamais Old Town Road … Et je me pose encore la question de porter du Nike un jour. Nike sérieusement, une goutte de sang, vraiment ? ”, avant de s’excuser auprès de Nike une fois le flou dissipé. De son côté, Lil Nas X, pas inquiété par ces nouvelles, a lui l’air de s’amuser de sa situation, comme en témoigne son dernier tweet accompagné d’un GIF…