En l’honneur du 30ème anniversaire d’un des plus célèbres labels de rap, Death Row Records, ce dernier a lancé son 1er merch’ store en ligne…

30 ans, voilà l’âge de Death Row Records, sûrement le label le plus iconique de l’histoire du hip-hop, du gangsta rap et de la westcoast. Et pour fêter ça, l’entreprise fondée par Marion “Suge” Knight, Dr. Dre, The D.O.C et Dick Griffey en 1991 a ouvert un store en ligne laissant la possibilité à ses fidèles supporters de mettre la main sur des vêtements new age, mais aussi sur quelques objets rares de l’entreprise. En plus des fringues, certains clients pourront s’offrir des NFTS, des tokens non-fongible valant un certain pesant d’or. Ces derniers font partie de la Série 1 de produits intitulés Nobody Does It Better, en référence au classique morceau de Nate Dogg. Ces NFTS ont été conçus en collaboration avec l’entreprise Fanaply, et les fans auront le choix entre 3 différents niveaux de pièces, qui permettront aux plus chanceux d’entre eux de repartir avec l’un des 3 colliers ou médaillons en diamant marqués de ce 30ème birthday du label, valant chacun 30 030 dollars. Entre les CD’s et les viniyles, des rééditions sur cassette de 4 des plus grands classiques de Death Row sont aussi disponibles, à savoir : The Cronic de Dr. Dre sorti en 1992, Doggystyle de Snoop, datant de 93 et les 2 légendaires albums de 2Pac, All Eye’s On Me et Makaveli. Autant dire que les petits plats ont été mis dans les grands pour commémorer ce label resté mythique… bien que l’un de ses fondateurs les plus emblématiques, Suge Knight, soit toujours derrière les barreaux.

death row anniversaire merch

À LIRE AUSSI: Fat Joe et Biggie préparaient un album commun pour clasher 2Pac avant sa mort [Vidéo]

La descente aux enfers de Death Row

Comme indiqué précédemment, Death Row Records a été fondé par 4 membres dont les plus célèbres Suge Knight et Dr. Dre. Rapidement, au vu des talents signés et de sa stratégie de développement, Death Row devient le label phare du gangsta rap, réussissant même à dégager un bénéfice de 100 millions de dollars par an dans les 90’s. Mais à la suite du meurtre de 2Pac en 1996, de l’arrestation de Suge, et des départs de Dre et Snoop, l’activité de la société a sérieusement décliné. En 2006, elle fut même contrainte de déposer le bilan, puis a été cédée aux enchères à WIDEawake Entertainement pour la “modique” somme de 18 millions de dollars en 2009. Mais 3 ans plus tard, l’entreprise WIDEawake a, elle aussi, fait banqueroute et a dû revendre à son tour le label à une branche spécialisée de l’entreprise Hasbro Boy Company, qui a racheté la totalité des droits en 2019. Cette branche d’Hasbro, appelée eOne, a détenue les droits de Death Row de 2013 jusqu’à 2020, quand elle aussi a dû mettre la clé sous la porte… Comme s’il était impossible pour quiconque de faire renaître le phénix de ses cendres. En 2019, incarcéré, Suge Knight a fait savoir depuis sa cellule qu’il souhaitait relancer son label

Death Row Records – Best Of :