Invitée d’Europe 1, la comédienne Alice Belaïdi a affirmé avoir été victime de propos racistes de la part de Pierre Ménès, impliqué dans une vaste polémique depuis les révélations sur des actes pouvant être assimilés à des agressions sexuelles.

Déjà pris dans une tempête médiatique provoquée par la diffusion du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste pour des faits commis il y a plusieurs années, Pierre Ménès est de nouveau la cible d’accusations graves. Pointé du doigt pour des actes de harcèlements et d’agressions sexuelles de la part de plusieurs journalistes féminines, le consultant du Canal+ avait été couvert par sa direction, qui avait censuré des passages du documentaire dans lesquels Ménès était confronté à ces actes. Mais après la révélation de ces faits, Canal+ a préféré que ce dernier prenne un congés d’une durée indéterminée, tandis qu’EA Sports a annoncé qu’il ne serait plus aux commentaires de son jeu FIFA 22Une nouvelle applaudie par de nombreux internautes, qui espèrent maintenant de réelles sanctions de la part de la chaine cryptée.

À LIRE AUSSI: Pierre Ménès “suspendu jusqu’à nouvel ordre” du Canal Football Club

Et maintenant… de nouvelles accusations de racisme

Invitée sur l’antenne d’Europe 1 ce lundi et interrogée au sujet des polémiques liées au monde du cinéma, l’actrice Alice Belaïdi a fait des révélations surprenantes au sujet de Pierre Ménès. Elle a ainsi expliqué qu’elle avait été qualifié par le journalisme de nombreux termes insultants et qui s’apparentent très clairement à du racisme et à du sexisme. Des propos qui s’ajoutent et viennent corroborer les accusations – récentes ou plus anciennes – dont fait l’objet celui qui officie au CFC depuis 2009. Conséquence directe, l’émission présentée par Hervé Mathoux a d’ailleurs connue une importante baisse d’audience ce dimanche, preuve que la polémique n’est pas prête d’être oubliée par les téléspectateurs.