Ancien joueur défensif de NFL passé par San Francisco, Oakland, Atlanta ou New England, Philip Adams a tué 5 personnes en Caroline du Sud avant de se suicider peu de temps après.

C’est une affaire qui risque de relancer l’éternel débat sur l’accompagnement des anciens joueurs professionnels de football américain. Ce mercredi, Philip Adams, ancien Defensive Back de NFL âgé de 33 ans, a tué 5 personnes dans la ville de Rock Hill, en Caroline du Sud, avant de se suicider. Drafté en 2010 par San Francisco 49ers et passé par les New England Patriots, les New York Jets, les Atlanta Falcons ou encore les Seattle Seahawks, Adams s’en est pris à une famille vivant non loin du domicile de ses parents et a tué son ancien docteur, Robert Lesslie (70 ans), sa femme Barbara (69 ans) et 2 de leurs petits-enfants, Adah (9 ans) et Noah (5 ans). Un employé travaillant pour une compagnie de chauffage, James Lewis (38 ans) a également été mortellement blessé tandis qu’une 6ème victime a été transportée à l’hôpital dans un état critique.

L’histoire se répète…

Appelés sur place pour une vingtaine de coups de feu, les policiers ont rapidement trouvé le corps des 5 victimes avant de remonter très facilement à l’auteur des faits, qui avait laissé de nombreux indices sur place et était retourné chez ses parents, où ils le trouveront mort, une balle dans la tête. Interrogé peu de temps après les faits, son père a immédiatement pointé du doigt l’ancien métier d’Adams. Il faut dire qu’au cours de sa courte carrière au sein de la grande ligue (78 matchs entre 2010 et 2015), l’ancien corner back de l’université de Caroline du Sud a connu 2 commotions cérébrales sérieuses et d’autant plus inquiétantes qu’elles s’étaient produites à 3 semaines d’intervalle. Malgré tout, Adams n’était pas éligible au programme de tests négocié entre la NFL et le syndicat des joueurs afin d’évaluer l’impact de l’encéphalopathie traumatique chronique, une maladie provoquée par des commotions, très communes au foot US. Cette affaire n’est pas sans rappeler les cas d’Aaron Hernandez, de Tommy Kane ou de Jovan Belcher, d’anciens professionnels devenus meurtriers et que ce sport n’a sans doute pas aidé…

À LIRE AUSSI: Les Buccaneers de Tom Brady remportent le Super Bowl, The Weeknd fait le spectacle à la mi-temps [Vidéo]