Le géant du sportswear Nike n’a pas payé ses impôts aux Etats-Unis pendant ces 3 dernières années, encore une information qui vient entacher l’image de la marque…

On le sait, de nombreuses multinationales rivalisent d’ingéniosité, légalement ou pas, pour éviter les impôts des états dans lesquels elles commercialisent leur activité, évitant ainsi de sortir de leurs caisses des milliards à l’année. Et Nike en fait partie. Favorisée par des mesures engagées par Donald Trump en 2017 permettant de baisser le taux de charge de 35 à 21 %, l’entreprise américaine n’a pas payé un seul dollar de taxes sur les 3 dernières années. Et selon les informations du New York Time qui a suivi une investigation de l’ITEP (le bureau du fisc américain), plus de 55 sociétés n’ont payé aucun impôt durant plus de 3 ans, grâce à la reforme fiscale de Trump. Parmi elle, la marque à la virgule, qui sur cette même période a pourtant enregistré un chiffre d’affaires de plus de 4,1 milliards d’euros, du moins selon ce que la marque a communiqué. Chose dont on peut désormais également se permettre de douter, Nike ayant déjà été entachée par l’affaire des Paradise Papers en 2017 (qui avait révélé que l’entreprise avait évité de payer plusieurs milliards d’euros d’impôt en Europe) ainsi que celle la reliant plus récemment à l’esclavage des Ouïgours en Chine.

nike 2 logo feu

À LIRE AUSSI: La vice-présidente de Nike démissionne : son fils recelait des sneakers !

Quand la virgule ne se tient pas droite

Et pour éviter de payer ses impôts, l’équipementier a donc usé de clauses de déduction et d’exemption totalement légales, lui permettant d’économiser des sommes colossales. Une technique fiscale rendue possible grâce à la politique de Donald Trump et utilisée par les multinationales du pays de l’Oncle Sam. Parmi elles, FedEx qui, en plus de tout cela, a joué d’une loi adoptée en mars 2020. La loi CARES, qui permet aux sociétés de pouvoir utiliser, dans certains cas, les bénéfices des années passée afin de combler le déficit de 2020, à cause de la pandémie de Coronavirus. Ainsi FedEx a vu ses bénéfices atteindre 6,9 milliards de dollars sur ces 3 années. Depuis le changement de président le 20 janvier 2021, et l’investiture officielle de Joe Biden à la Maison Blanche, ce dernier a tout de même décider de réaugmenter le taux d’imposition des entreprises à 28 % au lieu de 21% établi par Trump. Du côté de Nike et de ses représentants, aucun communiqué ou commentaire n’a été fait sur le sujet.