Comme il en a désormais pris l’habitude, Niro a publiquement apporté son soutien à 3 nouvelles actions humanitaires lancée par l’association Un Nouveau Visage.

Artiste au grand coeur, Niro s’est déjà engagé dans de nombreuses actions humanitaires depuis plusieurs années, notamment afin de venir en aide aux enfants de Palestine. Soutien de l’association Un nouveau visage, le rappeur de Blois a de nouveau décidé de profiter du début de Ramadan pour soutenir 3 nouvelles actions. La 1ère vise à donner 220 colis alimentaires (d’une valeur de 35 euros chacun) aux familles du camp de réfugiés syriens qui se trouvent dans le camp Al-Yasmin, au nord du Liban, ainsi qu’aux familles palestiniennes résidant à Balata, le camp de réfugiés le plus peuplé de Palestine avec près de 30 000 habitants. Enfin, la dernière action est destinée aux enfants de l’institut Mubar Al Rahma, un orphelinat de Gaza qui accueille 20 enfants abandonnés de tout âge. L’association souhaite ainsi y organiser des repas et des soirées à thème durant le Ramadan, mais espère aussi installer une salle de jeu afin que les enfants puissent jouer, rigoler et se détendre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BigNir (@niro_compteofficiel)

Un appel à ses supporters

Pour financer et réaliser ces 3 belles actions, qui coûtent de 3 500 à 7 000 euros, Niro a demandé l’appui de ses supporters à travers des dons en ligne. Et si certains pourraient être méfiants, l’association propose de diffuser des photos, des vidéos ou même des lives afin de montrer le résultat de son travail sur ses réseaux sociaux. Enfin, pour couronner le tout et remercier les participants, Niro a promis qu’en cas de réussite des 3 objectifs, il dévoilerait un jeu vidéo en ligne qui verra le meilleur être récompensé par ses soins. Une belle façon de lier une très belle action et une chance de gagner un cadeau de la part d’un Niro qui prouve une fois de plus qu’il est un homme aussi engagé que généreux.

À LIRE AUSSI: Niro : son coup de gueule contre Brahim Bouhlel et Hedi Bouchenafa [Vidéo]