Tandis que Conor McGregor avait laissé entendre qu’il ne souhaitait plus affronter Dustin Poirier en juillet prochain après leur échange tendu sur Twitter, l’UFC a confirmé que le combat aurait bien lui comme prévu.

S’il existait un grand respect entre Conor McGregor et Dustin Poirier, celui-ci a très clairement disparu ces derniers mois. Vainqueur par KO de leur second affrontement en janvier dernier – après avoir été vaincu une 1ère fois en 2014 -, l’Américain a tout récemment réagi de manière frontale au pronostic de son opposant Irlandais, qui se voit remporter leur 3ème combat censé se dérouler en juillet. Face à la confiance de McGregor, il a tout simplement publiquement expliqué que ce dernier n’avait pas respecté sa promesse faite en janvier, en l’occurrence verser 500 000 dollars à la fondation que Poirier a créé avec sa femme. Des propos confirmés par le principal intéressé, qui a rapidement répliqué en affirmant qu’iil n’avait pas reçu de plan détaillant comment serait utilisé son argent comme il l’avait réclamé. Enervé par l’affront, McGregor avait ajouté plus tard qu’il souhaitait finalement voir leur 3ème combat annulé, ce à quoi Poirier avait répondu avec une photo prise lors de leur bataille en janvier peu favorable à l’Irlandais…

À LIRE AUSSI: UFC : Dustin Poirier s’embrouille avec Conor McGregor sur Twitter

Les pré-commandes ouvertes

Malgré le conflit et les discussions entre les 2 hommes, la fédération dirigée par Dana White a mis un terme aux débats en ouvrant les pré-commandes des billets pour assister à cet UFC 264 lors duquel le combat McGregor-Poirier sera évidemment le main-event. Il a également été confirmé que la T-Mobile Arena de Las Vegas, qui accueillera l’évènement, sera ouverte à 100%, ce qui permettra donc la présence de 20 000 personnes. Sauf en cas de blessure, Conor ne peut donc plus faire marche arrière et aura clairement fort à faire face à un combattant au sommet de sa forme qui l’avait envoyé au tapis il y a quelques mois et aura donc des raisons supplémentaires de vouloir rééditer sa performance.