Après avoir réagi à une campagne publicitaire de la chaîne de magasins Foot Korner avec Kaaris à l’affiche, Booba a insulté l’enseigne… et son fondateur sur Instagram. Ce dernier a choisi de répondre, et de régler directement ses comptes avec le Duc.

Devenu depuis plusieurs années une marque qui compte dans le paysage du streetwear en France, aussi bien par ses propres créations que par la vente des marques phares, Foot Korner n’a eu de cesse d’inviter des rappeurs pour ses opérations marketing entre campagnes de pub, séances de dédicaces, shows et autres collaborations. Ainsi, il y a quelques jours, le compte Instagram de la marque a mis en ligne une photo de Kaaris portant l’un des maillots du PSG, vendu en magasins. Une photo banale à priori, mais qui est pourtant à l’origine d’un nouveau clash pour un Booba qui a réagi en repostant le cliché dans la story du compte de sa structure La Piraterie, ajoutant simplement une mention à Foot Korner et le mot “harki”, mettant donc le feu aux poudres…

1

À LIRE AUSSI: Booba taille Gims sur son implantation capillaire et la Sexion D’Assaut

Le conflit s’envenime…

Si on pouvait s’attendre à ne pas voir de suite, les responsables de Foot Korner n’ont au contraire pas hésité à répondre directement à cette attaque, se moquant de Booba et des ventes de sa propre marque au point de promettre de lui “trouver des clients”, tout en postant une ancienne photo sur laquelle le Duc faisait la promotion de Foot Korner. Une réponse qui a poussé Booba à constater ce qu’il considère comme un retournement de veste, expliquant qu’il avait aidé son propriétaire, Biramé N’Diaye – dont il publie également une photo, en ajoutant une fois de plus la mention “harki” – au début de son activité. “Tu finiras comme les autres traites, tu nous as bien sucé pendant des années…”

Des propos rejetés en bloc par ce dernier qui a un fois de plus répondu frontalement, expliquant que c’était Booba qui avait tout fait pour se rapprocher de lui afin que ses marques soient distribués dans la rue… Au passage, le fondateur de Foot Korner piquait Kopp sur d’autres sujets, comme son rapport tardif avec le Sénégal (le pays d’origine de son père) ou son culte de la personnalité (“L’élu”)… Surtout, il se moquait de la fin d’Ünkut et publiait un message dans lequel il rappelait que, selon lui, le Duc le “suçait” afin d’organiser une séance de dédicaces dans l’une des boutiques Foot Korner il y a plusieurs année…

Attention aux signalements ?

C’est alors que Booba va siffler la fin de cet affrontement – de son côté – en expliquant que le compte de La Piraterie avait été signalé par “les lâches de ce game” et qu’il devait donc arrêter de poster des messages haineux. Pour rappel, il y a quelques mois, il avait été banni d’Instagram pour avoir enfreint à plusieurs reprises les règles du réseau social, ce qui l’interdit théoriquement d’y être présent d’une façon ou d’une autre : une sanction qu’il ne respecte pas vraiment. Un message pris directement pour lui par le boss de Foot Korner, qui va affirmer ne pas avoir fait de signalement, estimant plutôt que Booba avait reçu un avertissement de Puma (nouveau partenaire de Booba, également distribuer dans le chaîne de magasins) le menaçant de voir son contrat rompu s’il continuait à s’en prendre à l’enseigne. Il ajoutait enfin, comme pour menacer le rappeur du 92i, qu’il parlera “de leur usine commune en Chine au prochain round”. Booba l’invitait enfin à se calmer, “l’appelant à garder la même énergie pour le moment voulu” !!! Une façon de montrer qu’il n’en avait pas fini avec cette histoire…

À LIRE AUSSI: Brahim Bouhlel : son procès reporté au 21 avril, il reste en prison ! Booba se saisit du dossier…

Et si Kopp s’est depuis montré beaucoup plus calme comme il l’avait expliqué dans son dernier message sur le sujet, le compte de Foot Korner va lui continuer de le provoquer, notamment à travers plusieurs symboles guerriers en référence au film 300. Il va également poster une photo d’une collab’ avec Kaaris, y ajoutant une petite phrase certainement destinée à l’ennemi du jour  (“La rue habille la rue mais pas les mythos”) et va aussi se moquer de la récente ligne “La Piraterie by Nature, référence au groupe ricain Naughty by Nature… qui avait déjà été utilisée à l’époque par Ünkut. Un manque d’inspiration évident – pour les responsables de Foot Korner – de Booba et ses équipes aux commandes de la marque La Piraterie. A suivre…