Black Rob est décédé ce samedi 17 avril à l’âge de 52 ans. Il fut l’un des membres émérites du label Bad Boy Records…

Triste semaine pour le monde du hip-hop. Un petit peu plus d’une semaine après la mort de DMX, c’est un autre rappeur, presque tout aussi légendaire, qui a passé l’arme à gauche. Son nom : Black Rob, un artiste signé sur l’iconique Bad Boy Records, le même label de Notorious Big, fondé par de celui qu’on appelait alors Puff Daddy. C’est Mark Curry, un autre ancien membre du label de Diddy qui a confirmé son décès, dans une vidéo sur laquelle il se filme, face caméra, en larmes. “Rob est décédé il y a environ une heure”, confie-t-il, non sans peine. Autre artiste très proche de Rob, Dj Self a également fait une vidéo à l’annonce de sa disparition. D’après les informations du New York Times, le rappeur serait décédé d’un arrêt cardiaque au Grady Memorial Hospital d’Atlanta. Toutefois, il souffrait de bons nombres d’autres problèmes de santé dont le diabète, le lupus, une insuffisance rénale, et ce après avoir été victimes de 4 accidents vasculaires cérébraux. Si TMZ a d’abord déclaré qu’il était âgé de 51 ans au moment de son décès, le New York Times a finalement confirmé qu’il avait bel et bien soufflé sa 52ème bougie…

À LIRE AUSSI: La famille de DMX annonce officiellement son décès !

Black Rob à l’hôpital quelques jours avant sa mort :

Une sortie d’hôpital récente

La mort du rappeur intervient une semaine seulement après la diffusion d’une vidéo dans laquelle il nous était montré à l’hôpital, faisant le point sur son état de santé critique : “La douleur est folle, mec. Mais ça m’aide à m’en sortir. Ça me fait réaliser que j’ai beaucoup de choses à faire, mec.” Le lendemain, il sortait de l’hôpital et dévoilait une nouvelle vidéo, revenant plus en détail sur son état de santé toujours très critique. “Je fais face à ça, mec, depuis 5 ans, 4 attaques. Je ne sais pas quoi te dire, mec.Après l’annonce de son décès, bon nombre d’artistes ont tenu à lui rendre hommage, dont Diddy. “En écoutant tes disques aujourd’hui, il y a une chose qu’ils ont tous en commun ! Tu as fait en sorte que des millions de personnes dans le monde entier se sentent bien et dansent ! Tu es unique en ton genre ! QUE DIEU TE BÉNISSE !”, lui a-t-il écrit, en guise de dernier hommage. Busta Rhymes, LL Cool J, Q-Tip, Lloyd Banks, GZA, Missy Elliott, Lupe Fiasco ou encore Dj Premier ont également pleuré sa disparition sur les réseaux sociaux. Nous vous laissons avec le plus grand hit de sa carrière, Whoa !, paru en 2000 et extrait de son album Life Story :

Black Rob – Whoa ! :

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Busta Rhymes (@bustarhymes)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LOVE (@diddy)