L’arrière des Houston Rockets Sterling Brown a été victime d’une violente agression dans la nuit de dimanche à lundi alors qu’il se trouvait à la sortie d’un club de Miami.

Âgé de 26 ans, Sterling Brown a vécu un effroyable moment ce week-end. Tandis que les Rockets se trouvaient à Miami ce dimanche avant d’affronter le Heat cette nuit (pour une victoire facile des locaux, 113 à 91), l’ancien joueur des Bucks de Milwaukee s’est offert une virée dans un club de la ville floridienne. Et alors que la soirée touchait à sa fin pour Brown – dont on ne sait pas s’il était accompagné de coéquipiers ou d’amis -, il a été la victime d’une terrible agression. Plusieurs inconnus l’ont en effet frappés au visage, notamment à l’aide d’une bouteille, ce qui a évidemment provoqué son transport dans un hôpital. Victime de nombreuses lacérations au visage, il ne devrait toutefois pas conserver de séquelles comme l’a expliqué par un communiqué sa franchise. Et tandis que la NBA a annoncé qu’elle tentait de rassembler le plus d’éléments concernant cet incident très grave, les coéquipiers de Brown ainsi que son coach, Stephan Silas – qui a pu parler à son joueur depuis -, ont tenu à le soutenir publiquement : C’est déchirant, ça vous arrache le cœur (…) C’est quelqu’un de l’équipe qu’on apprécie, quelqu’un qu’on voit tous les jours. Par rapport à notre sentiment collectif, nous sommes d’abord tous soulagés qu’il aille bien, mais également préoccupés par ce qu’il s’est passé”.

Victime de violences policières

Joueur de second plan même s’il réalise cette année sa meilleure saison en carrière avec 8 points, 4 rebonds et un peu plus d’une passe de moyenne par match, Sterling Brown avait déjà fait largement parler de lui en janvier 2018, pour sa 1ère saison en NBA. Alors qu’il était stationné sur une place handicapé d’un parking vide et s’apprêtait à rejoindre son véhicule, celui qui évoluait à l’époque pour les Bucks de Milwaukee va d’abord être contrôlé par un agent, qui va affirmer qu’il a été poussé par le joueur – des faits pas vraiment prouvés par la caméra que portait l’agent – avant d’appeler des renforts. A 5, et malgré un Sterling Brown qui ne va pas tenté de résister, ils vont le menotter violemment et vont même aller jusqu’à le taser. Des faits très graves rapidement révélés par la publication de vidéos de l’interpellation et qui vont provoquer un tollé médiatique, ainsi que les excuses immédiates du maire de Milwaukee et du chef de la police. Pas poursuivi pour le moindre fait, le joueur va choisir de porter plainte et obtiendra gain de cause 2 ans après l’incident, acceptant finalement un accord pour le versement de 750 000 dollars et la mise en place de procédures et de formations visant à apporter de réels changements au sein de la police de Milwaukee.

À LIRE AUSSI: NBA : la performance XXL de Russell Westbrook [Vidéo]