Le procès de Derek Chauvin, le policier qui a tué George Floyd, est arrivé à son terme. Les 12 jurés ont rendu leur verdict ce mardi 20 avril… Un verdict historique !

Le procès de l’ancien agent de police Derek Chauvin, accusé du meurtre de George Floyd le 25 mai 2020, est donc arrivé à son terme. Les 2 parties, à savoir l’accusation et la défense, ont livré aux 12 jurés leurs conclusions de plaidoirie ce lundi 19 avril. Les avocats des plaignants (la famille de George Floyd) avaient tenu à rappeler la réalité des faits : “Vous pouvez faire confiance à vos yeux, ce n’était pas du maintien de l’ordre, c’était un meurtre. L’accusé est coupable”. Le procureur Steve Shleicher, a, lui aussi, voulu rappeler les événements : “Il a appelé à l’aide dans son dernier souffle, mais l’agent n’a pas aidé, l’accusé est resté sur lui”, tout en rappelant que ce procès n’était pas celui de la police, mais seulement celui de Derek Chauvin : “l’accusé n’est pas jugé parce qu’il est policier, mais est jugé pour ce qu’il a fait […] c’était un meurtre, l’accusé est coupable des 3 chefs d’inculpation et il n’y a aucune excuse”. Steve Shleicher affirmant par la même occasion que Derek Chauvin avait failli à son serment de policier, mais aussi au code de la police de Minneapolis concernant l’usage non-rationnel de la force. Un accusé qui a refusé de témoigner en sa propre faveur, faisant valoir son droit lui permettant de ne tenir aucun discours, de ne professer aucune parole susceptible de l’incriminer. Et pour pallier à cela, ses avocats ont tenté de semer le trouble chez les jurés, prétextant que la mort de George Floyd était due à plusieurs paramètres, dont l’usage de drogues et la condition de santé de la victime, et de son cœur notamment.

usa-plaidoiries-finales-lors-du-proces-de-derek-chauvin

À LIRE AUSSI: Georges Floyd : le procès de Derek Chauvin a débuté ce mardi !

Une demande d’acquittement émise par la défense

Eric Nelson, l’un des avocats de Derek Chauvin avait même poussé le bouchon plus loin en affirmant que son client :a agi de manière raisonnable” au moment de l’interpellation de George Floyd. Toujours selon lui, l’accusation n’avait pas réussi à prouver “au-delà du doute raisonnable” que Derek Chauvin ne faisait pas son devoir de policier correctement. De ce fait, il terminait sa plaidoirie : “Derek Chauvin doit par conséquent être déclaré non-coupable”. En cette fin de procès, dans cette plaidoirie qui aura durée plus de 3 heures, il sera demandé aux jurés :  “de ne pas juger ce que l’agent aurait dû faire ou faire différemment, mais quels étaient les faits connus du policier au moment où il a utilisé la force”. Un bel usage de la rhétorique dans le but de rejeter les torts de son client sur la victime. Toujours selon Eric Nelson, la mort de George Floyd serait le résultat de l’addition de ses problèmes de drogues et de santé. Il a aussi avancé le fait que “ les policiers sont des êtres humains et qu’ils peuvent faire des erreurs lors de situations stressantes”, tout en affirmant que les témoins ayant assisté à la scène appliquaient une pression sur son client, ce qui avait fait que son attention n’était pas entièrement portée sur George Floyd. Pour rappel, son client Derek Chauvin risque une peine de prison à perpétuité…

Derek Chauvin et son avocat
Derek Chauvin et son avocat

Une décision de justice à l’unanimité

Un verdict historique, un symbole fort pour des communautés jusqu’ici souvent victimes de l’injustice de la justice américaine. Resté impassible et silencieux tout au long de son procès, Derek Chauvin l’est resté à l’énoncé du verdict de son procès (N° de dossier 126426) pour l’assassinat de George Floyd ce mardi 10 avril. Après 10 heures de délibéré, les 12 jurés ont rendu un verdict à l’unanimité : l’ex-policier a été reconnu coupable de meurtre, et donc des 3 chefs d’inculpation (meurtre, homicide involontaire et violences volontaires ayant entrainé la mort) dont il était accusé. La décision de justice délivrée par le juge (vers 13h40), Derek Chauvin a directement été menotté et quitté la salle pour être incarcéré. Il risque une peine de prison à perpétuité, mais celle-ci sera connue dans quelques semaines. Sachant que les 3 chefs d’inculpation sont associés à une peine de prison distincte, il pourrait très bien les cumuler (40 ans pour meurtre, 20 ans pour homicide involontaire et 10 ans pour violences…), et se voir ajouter des peines supplémentaires pour les caractères aggravants de son acte. En attendant que la sentence soit décidée, il faut rappeler qu’au mois d’août, 3 policiers présents lors du meurtre de George Floyd, ce 25 mai 2020, doivent encore être jugés pour complicité. Dans sa prise de parole face à la presse à la fin du procès, le procureur en charge l’affaire, visiblement satisfait de la décision rendue, a déclaré que “la justice a été rendue”. Dans le même temps le président Biden appelait la famille de George Floyd, qu’il a d’ailleurs toujours soutenue, pour partager son émotion et surtout son soulagement face à un verdict historique.

DEREK CHAVIN MENOTTE PROCES VERDICT