Angèle Salentino, Rania Saidi et Nathanya Sion ont témoigné pour dénoncer le harcèlement de la production et des candidats dans Les Anges

Les polémiques s’enchaînent du côté du petit monde de la télé-réalité. Après la controverse liée à la sorcellerie qui avait impacté Les Marseillais, c’est désormais Les Anges qui sont au cœur d’une sombre affaire. La semaine dernière, Angèle, Rania, Céline et Nathanya avaient pris la parole durant un live Instagram pour dénoncer les agissements de certains candidats de télé-réalité du programme, comme Raphaël Pépin et Sarah Fraisou, parlant alors de harcèlement physique et psychologique. Des comportements encouragés par la production (La Grosse Equipe) qui jouerait aussi un rôle important dans cette affaire. 3 candidates, Angèle, Rania et Nathanya, sont ainsi venues répondre aux questions de Cyril Hanouna et son équipe sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, révélant quelques détails choquants sur l’envers du décor de ces programmes à succès…

Les Anges de la telerealite

À LIRE AUSSI: Sarah Fraisou réagit aux rumeurs évoquant une relation avec Lacrim

Un favoritisme assumé

C’est Angèle qui s’est attardée la 1ère sur ses déboires. L’ex de Greg Yega raconte notamment qu’elle a été victime de différentes humiliations : “Moi, dans mon cas, on m’a aspergé le visage de produits ménagers, on m’a insultée de “p*te, sal*pe,” etc. On m’a menacé de me frapper. La production m’a enfermée à clé dans une chambre parce que j’ai été agressée physiquement par 2 candidats…”, explique-t-elle, sous le regard médusé d’Hanouna. “Ce ne sont pas ces candidats qui ont été sanctionnés, c’est moi. C’est moi qui ai été mise à part. Alors que j’ai subi une agression, on m’a enfermée dans une pièce, à clé, sans personne”. A propos de cette histoire, NRJ 12 avait déclaré qu’Angèle était la seule candidate en état d’ébriété durant l’altercation, raison pour laquelle ils l’avaient enfermée. Des propos jugés mensongers par la principale concernée, qui a décidé de porter plainte…

La production met la pression sur les candidates

Nathanya a, à son tour, pris la parole pour raconter comment s’était déroulé son 1er casting pour Les Anges. Alors qu’elle n’était âgée que de 18 ans à l’époque, le producteur lui avait demandé de but en blanc : “Et sinon, tu te rentres souvent des trucs? Choquée par les propos de ce dernier, la candidate avait décidé de quitter le casting en l’insultant. Une réaction qui aurait beaucoup plus en interne, et qui aurait poussé la prod’ à la rappeler pour participer à l’émission. Elle raconte également avoir subi une importante pression de la production pour se mettre en couple : “Une productrice, quand elle a vu que je ne voulais pas me mettre en couple, est venue me voir en disant : “tu as fait un casting de salope et maintenant tu fais la prude?”…

De la cocaïne sur le tournage

Rania a, de son côté, confié être partie en dépression suite à certains tournages : “On n’a plus confiance en nous quand on sort de ce programme-là”. Les 3 invitées sont ensuite revenues sur la présence de drogues fournie par la production durant les aventures. “Les tournages se passent en général dans les pays à l’étranger, donc vous vous doutez bien que les candidats ne vont pas prendre le risque de passer les frontières avec de la drogue”, confie Angèle, qui affirme à Cyril Hanouna qu’il s’agit de cocaïne. Elles ont également déclaré que la production choisissait qui seraient les boucs émissaires de chacune des aventures, et qu’elle empêchait la majeure partie du temps aux équipes de sécurité d’intervenir en cas de situations litigieuses dans le but d’avoir des séquences toujours plus chocs. Raphaël Pépin, candidat incriminé par les filles, sera quant à lui présent sur le plateau de TPMP ce jeudi 22 avril pour donner sa version des faits dénoncés…