Pris pour cible en septembre 2020 par plusieurs femmes qui l’accusaient d’agressions sexuelles, de violences ou encore de menaces, Moha La Squale a décidé de sortir de son silence afin de se défendre, comme il l’avait annoncé en début d’année.

Comme d’autres rappeurs, Moha La Squale a fait l’objet ces derniers mois de graves accusations. En septembre, après qu’une 1ère jeune femme ait expliqué sur Instagram avoir été victime de la violence du rappeur parisien, d’autres filles se sont exprimées dans la foulée en affirmant avoir elles aussi subi des faits graves de sa part. Moha s’était ainsi retrouvé accusé de violences morales et physiques, de menaces de mort, de séquestrations et même d’agressions sexuelles, une polémique qui lui a coûté son partenariat avec Lacoste, un nouvel album qui n’est pas sorti, mais a surtout conduit à l’ouverture d’une enquête. Et s’il a récemment été condamné à 6 mois de détention à domicile dans une autre affaire, il devrait donc de nouveau avoir à faire à la justice française. Avant cela, comme il l’avait promis à son public et l’a confirmé ce mardi 27 avril après-midi sur Twitter, il a également décidé de sortir de sa réserve afin d’évoquer ces accusations contre lui, qu’ils réfutent totalement.

À LIRE AUSSI: Moha La Squale : une enquête ouverte après 3 dépôts de plainte pour violence

La contre-attaque débute

Au travers d’un long message, il explique ainsi avoir vécu la période récente comme un calvaire, une humiliation et un acharnement contre lui, réfutant avoir jamais levé la main sur une femme et affirmant qu’il s’agissait d’un complot destiné à lui nuire. Pour se défendre, il a ainsi choisi de se focaliser – pour l’instant – sur l’un des témoignages recueillies par Konbini au moment de la révélation de cette affaire. A l’aide de vidéos capturées alors qu’il se trouvait avec l’accusatrice, il tente de prouver que le récit de la plaignante est très loin de la réalité, prouvant qu’il n’était absolument pas enragé ni violent comme elle l’avait affirmé. Il a donc clairement décidé de passer à l’attaque et explique qu’il ne s’agit là que d’une infime partie des mensonges ayant circulé autour de son nom, tout en laissant entendre qu’il n’hésiterait pas à révéler de nouveaux éléments selon l’évolution de la situation. Reste maintenant à voir comment la justice, mais aussi le public, accueilleront ces éléments et surtout cette prise de paroles…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mohalasquale (@mohalasquale)